• CHAPITRE 973

    Meredith n'insista plus. D'une part, elle avait l'impression que Derek n'avait pas envie de lui dévoiler sa surprise à l'avance, d'autre part, elle n'y attachait pas plus d'importance que ça. Peu importait l'endroit où il l'emmenait, ce qui comptait vraiment, c'était d'être avec lui, d'obtenir des explications et, si celles-ci étaient valables, de poser de nouvelles règles pour que leur relation puisse reprendre sur des bases plus saines. En attendant, autant profiter du voyage !

    HP9I8A.jpg

    Une fois qu’ils furent sur le Golden Gate, Meredith découvrit avec surprise les ferries qui sillonnaient le détroit. Jamais elle n’aurait cru que le trafic maritime était aussi important dans la baie. C’était impressionnant, tout autant que le nombre de véhicules qui circulaient sur le monstre métallique. D’ailleurs, cela avait pour conséquence que le rythme de la circulation s’était singulièrement ralenti. Cela permit à la jeune fille de contempler le paysage à son aise. Elle aperçut à sa droite une petite île surmontée par ce qui ressemblait à un phare. C’est Alcatraz, là, non ?

    a3rklX.jpg

    Derek regarda dans la direction qu’elle lui indiquait. Oui. Si tu veux, on pourrait aller la visiter un de ces jours.

    Elle ne répondit pas. Ils n’en étaient pas encore à faire ce genre de projets. Et là-bas, qu’est-ce que c’est ? se renseigna-t-elle en montrant une île plus grande, qui se trouvait derrière Alcatraz.

    C’est Treasure Island, la renseigna Derek. C’est une île artificielle qui a été construite pour l'Exposition universelle de 1939. Et puis, la grande île là-bas, c’est Angel Island. C’est un parc national. Sausalito est juste en face.

    Maintenant, Meredith était impatiente d’arriver à destination. Cette petite escapade était plus qu'appréciable, après le drame de ces dernières semaines. Après avoir ouvert la vitre de sa portière, la jeune fille sortit la tête et leva le nez vers un des pylônes en acier auxquels s’accrochaient les câbles de suspension. Pas étonnant qu’il s’agisse du pont le plus célèbre du monde !

    Tout à coup, sans trop savoir pourquoi, elle éclata de rire. Peut-être un effet de l’air marin et du vent dans ses cheveux. Elle se rassit normalement et regarda Derek avec un air confus – ils venaient d’enterrer Momsy tout de même ! – mais néanmoins heureux. Il se sentit béni des dieux. Cela faisait tellement longtemps que l’ambiance n’avait plus été si détendue entre eux. Il voulut y voir un signe positif. Il émit un petit rire lorsqu’elle se tordit le cou pour essayer de voir ce qui l’attendait de l’autre côté du pont et qu’elle fit une grimace parce qu’il n’y avait rien d’autre que de la verdure.

    En quittant le pont, la Porsche suivit un moment la route 101 avant de prendre la Alexander Avenue puis la South Street, pour bifurquer ensuite sur Bridgeway qui longeait l’eau de la baie. Meredith ne cacha pas son admiration devant les magnifiques demeures qui bordaient la route. Il était clair que leurs propriétaires n’avaient aucun souci d’argent.

    y5Lrcw.jpg

    Dans le centre de la ville, la jeune fille se montra impressionnée par le nombre de boutiques, galeries d'art et magasins de spécialités qui y étaient concentrés. Comme elles étaient gaies, ces maisons aux couleurs pastel ! Mais ce qui la frappa le plus, ce fut l’étroitesse de certaines rues et le fait qu’elles soient reliées par des escaliers en bois. Elle n’avait jamais vu quelque chose de semblable. Cela donnait à la ville un cachet vraiment particulier.

    Ils venaient de quitter le centre lorsqu’apparurent les premiers bateaux de plaisance, autre signe que ceux qui habitaient là faisaient partie des privilégiés. Meredith se surprit à envier ces personnes qui avaient la chance de vivre dans un endroit aussi idyllique, se demandant toutefois si elles arrivaient à l’apprécier pleinement. Remarquait-on encore la beauté et le luxe quand on y avait toujours baigné ?

    dJLEmv.jpg

    Derek tourna dans une rue perpendiculaire et la suivit jusqu’à arriver sur un parking où il gara le Hummer. Meredith poussa un cri d’étonnement en découvrant des centaines et des centaines de péniches de toutes tailles, tous âges et styles, qui étaient amarrées les unes à côté des autres, le long des quais, formant ainsi une sorte de village en bois. Oh qu’est-ce que c’est ?

    ULHddQ.jpg

    C’est le quartier des maisons flottantes. Derek sortit du véhicule, imité aussitôt par Meredith, un peu perplexe quant à la raison de leur présence en un lieu aussi étrange. Il n’y avait rien dans les environs qui ressemble aux restaurants ou aux bars que Derek avait l’habitude de fréquenter. En avril 1906, il y a eu un terrible tremblement de terre à San Francisco et une grande partie de la ville a été anéantie, lui apprit-il. Bon nombre d’habitants ont trouvé refuge à Sausalito et ils ont aménagé tant bien que mal de vieilles péniches qui étaient amarrées aux barges. Autant dire qu’à l’époque, le quartier était assez miséreux. Il la regarda avec un sourire timide, n’osant plus prendre sa main, comme il l’avait fait à Santa Rosa. Tu viens ? Elle accepta l’invitation par un léger signe de tête et ils avancèrent côte à côte en direction des quais. Après la seconde guerre mondiale, c’est devenu une casse pour bateaux, poursuivit-il. Les hippies ont débarqué à la fin des années soixante. Ils ont rafistolé les péniches qui étaient encore là puis, peu à peu, ils en ont construit de nouvelles. Il pointa un doigt vers les maisons flottantes. Tout ce que tu vois là, c’est en grande partie à eux qu’on le doit. Enssuite, ils ont été rejoints par des artistes sans le sou qui voulaient fuir la ville. Avec les années, l’endroit est devenu plus sélect et les prix ont explosé. Maintenant, il y a pas mal de gens qui ont fait fortune dans la Silicon Valley, qui vivent ici.

    Meredith l’interrompit pour lui montrer un panneau. Derek… C’est une propriété privée, on ne peut pas entrer, tu vois bien.

    Hmm… Effectivement. Il regarda le panneau, comme s’il ne l’avait jamais vu, semblant mesurer le risque qu’ils allaient prendre s’ils poursuivaient leur promenade. Mais bon… Qu’est-ce qui pourrait nous arriver ? On ne fait rien de mal après tout. Il lui dédia un sourire éblouissant auquel elle était incapable de résister. Et puis, il faut vivre dangereusement, non ? Cette fois, il osa lui tendre la main et elle la saisit sans hésiter.

     


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Dimanche 14 Juillet à 17:06

    Super sympa, les photos ! ca nous fait voyager et rêver et ça donne envie d'aller à San Francisco yes

    Je me demande quelle réaction Meredith va avoir quand elle va voir que Derek habite sur une péniche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :