• CHAPITRE 745

    Si tu savais comme j’ai envie de toi, susurra Derek, ému à l’idée qu’il allait enfin pouvoir posséder à nouveau Meredith. Il pressa ses lèvres contre les siennes pour les embrasser tendrement, avant de les lécher d’une commissure à l’autre, tandis que sa main s’égarait entre les deux fesses de sa partenaire. Il s’apprêtait à franchir la barrière de ses lèvres avec la langue lorsque la porte s’ouvrit à la volée, livrant le passage à Mark qui, manifestement en colère, avança comme une flèche jusqu’au lit en menaçant Meredith de son index pointé en avant. Derek n’eut que le temps de remonter la couette sur son amie, pour cacher sa nudité. Mark, non de Dieu ! On ne t’a jamais appris qu’il fallait frapper aux portes ? aboya-t-il, fou de rage contre celui qui osait interrompre un si doux moment par son entrée impromptue. Qu’est-ce qui te prend ?

    Sans s'occuper de lui, Mark agita son doigt vers Meredith. Il faut que ça cesse ! éructa-t-il.

    Elle se serra contre Derek, comme si elle recherchait sa protection. Quoi ?

    Toi ! s'exclama Mark. Ce que tu racontes à tout le monde ! J’en ai marre !

    Mais je ne vois pas de quoi tu parles, assura la jeune fille en se demandant sincèrement ce qu'elle avait pu faire de si grave pour déclencher une telle colère chez leur ami.

    De toute façon, quoi que ce soit, ça ne vaut certainement pas la peine qu'il gueule comme ça, intervint Derek en la prenant par les épaules. Il défia Mark du regard. Alors, commence par te calmer ou je te fous dehors ! Et dépêche-toi de dire ce que tu as à dire parce que, nous, on n’a pas que ça à faire.

    Et toi, demande à ta copine d’arrêter de colporter des rumeurs, répliqua Mark.

    Mais quelles rumeurs ? s'inquiéta Meredith, les doigts agrippés à la couette pour l'empêcher de glisser.

    Mark se tourna à nouveau vers elle. Ces conneries à propos de Callie et moi ! Tant que tu ne faisais que délirer avec moi, je m’en foutais, mais là… Qu'est-ce qui t'a pris d'aller lui dire que j'avais des sentiments pour elle ? La jeune fille comprit alors ce à quoi il faisait allusion et elle se sentit mal à l’aise. Callie lui avait plus que probablement rapporté leur conversation et maintenant, il était en colère. Elle baissa les yeux. Comment vais-je devoir te le dire pour que tu comprennes ? lança Mark. Je ne suis pas amoureux d’elle ! Pas plus qu’elle ne l’est de moi ! Alors, cesse de nous arranger des plans foireux, martela-t-il. Tandis qu’il s’expliquait, Derek regardait sa petite amie avec un léger sourire moqueur. Malgré ses recommandations, elle n’avait pas pu s’empêcher de jouer les entremetteuses. On baise et ça s’arrête là ! insista Mark dont le ton haussait de plus en plus. Ne va pas y voir la grande histoire d’amour du siècle, merde ! Tu es ridicule ! conclut-il en criant.

    Derek jugea bon de le rappeler à l’ordre. Ho ! Parle-lui sur un autre ton, s’il te plaît. Et arrête de hurler. Ce n’est pas si grave, ce qu’elle a fait.

    Les larmes envahirent les yeux de Meredith tant elle était bouleversée par la colère de Mark, son meilleur ami qui n'avait jamais été que bienveillant envers elle. Je te demande pardon, dit-elle d'une toute petite voix.

    La voir dans cet état, chagrinée et sincèrement désolée, eut pour effet immédiat de calmer Mark. Il se sentit ridicule et s’adressa les plus vifs reproches. Derek avait raison. Elle n’avait rien fait de grave. En tout cas, rien qui mérite qu’il la traite de cette façon. Il fit aussitôt son mea culpa. Non, non, c'est moi qui te demande pardon. Je n'aurais pas dû m'emporter comme ça pour si peu. C'était exagéré. Excuse-moi.

    Derek prit Meredith dans ses bras pour la réconforter, tout en jetant un regard furibond à Mark. Mais oui, bébé, ce n’est rien, ne t’en fais donc pas pour ça.

    Non, Mark a raison. J’aurais dû garder mes fantasmes pour moi, reconnut la jeune fille. Je n'avais pas à en parler à Callie.

    Bah, je comprends. Tu ne pensais pas à mal et puis, tu ne pouvais pas deviner qu’elle allait tout me répéter, objecta Mark qui était prêt à dire et à faire n'importe quoi pour faire disparaître cette tristesse qui assombrissait le joli visage de son amie.

    Oui mais on en avait déjà parlé et tu m'avais dit qu'il n'y avait rien entre vous. Et Derek me l’avait dit aussi. Plusieurs fois. Mais je ne vous ai pas crus, se fustigea-t-elle. Je me suis imaginé des choses et je me suis dit que j'allais t'arranger le coup avec Callie. C’est ridicule, je sais.

    Mark s'assit sur le bord du lit, de son côté, et lui prit la main. Non, non, pas tant que ça. Avec Callie, notre relation est tellement spéciale, c’est un peu normal que tu aies imaginé qu’il y avait autre chose. Et puis, je sais que tu avais de bonnes intentions.

    Ah ça oui ! assura Meredith. Je voulais juste t'arranger le coup, lui ouvrir les yeux, enfin, tu vois, quoi.

    Mais oui, je vois, bien sûr.

    Bon, eh bien voilà ! s'exclama Derek. Maintenant que vous avez mis les choses au clair, on va peut-être pouvoir passer à autre chose. Le regard qu’il lança à Mark se fit insistant.

    Oui, oui, bien sûr. On va oublier tout ça et repartir à zéro, certifia Mark. Meredith acquiesça d'un signe de tête. Tu ne m’en veux pas, hein, Mer ? s’inquiéta Mark.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mardi 17 Juillet à 16:55

    Bonsoir à tous,

    Une telle scène pour si peu franchement par amour on peut se mettre dans un état . Mark lâche l'affaire!

    Mais non il ne le fera pas et puis je n'ai pas l'impression qu'il a envie de quitter la chambre là en plus.

    Je sens que Derek va faire une mise au point avec lui. Ça suffit ils ne vont jamais avoir de moments d'intimité si ça continue. 

    Bon mardi après-midi à tous.

     

    2
    Butterfly
    Mardi 17 Juillet à 17:53

    Ah j'adore ! Mark qui démonte petit à petit ses propres arguments pour consoler Meredith et qui finit par dire tout le contraire de ce qu'il pensait au début smile

      • Nolcéline 97234
        Mercredi 18 Juillet à 12:38

        Bonjour à tous, ben oui ça lui apprendra de réagir de manière aussi impulsive et de monter dans les tours pour si peu! Bonne journée à tous.

    3
    Dimanche 22 Juillet à 22:29
    Et bien pas gêné du tout Mark. Tout ça pour si peut. Allez hop dehors maintenant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :