• CHAPITRE 744

    Après avoir déshabillé Meredith, Derek s’était allongé à ses côtés, tourné vers elle, et il s’était endormi ainsi, la jeune fille dans ses bras. C’est quasiment dans la même position qu’au matin, ils ouvrirent les yeux en même temps. Ils se gratifièrent d’un sourire plein de tendresse. Bien dormi ? demanda Derek après avoir embrassé les lèvres de sa petite amie.

    Super bien, répondit celle-ci en nichant sa tête au creux de l’épaule de son amant.

    Pas de migraine ?

    Elle s'écarta légèrement avec un air étonné. Ben non ! Pourquoi tu me demandes ça ?

    Derek passa une jambe autour de celles de la jeune fille. Tu avais un petit peu trop bu hier, lui rappela-t-il avec un sourire indulgent.

    Elle se remémora alors les évènements de la soirée, son mal de tête combiné à un mal de gorge et à un début de fièvre, l'injection d’antibiotique, la rencontre avec Brian, la partie de poker qu'elle avait effectivement peut-être un peu trop arrosée de vin et les remontrances que lui avait faites Mark. Ce qui s'était passé ensuite, elle ne s'en souvenait plus. Elle prit un air penaud. Je me suis endormie tout de suite après la partie de poker ?

    Derek acquiesça d'un signe de tête. Comme une souche ! Tu n'as même pas bougé quand je t'ai portée jusqu'ici ou après, quand je t'ai déshabillée.

    Je suis désolée, dit Meredith. Je n'ai pas l'impression d'avoir bu tant que ça, pourtant. Mais de toute façon, maintenant, je suis en pleine forme. Et aucune migraine en vue !

    Tant mieux ! Parce que j’ai vraiment beaucoup de projets pour nous, aujourd’hui, annonça Derek.

    Oh des projets ! Ça, ça me plait. Meredith se fit plus câline en passant les bras autour de son cou. Et qu’est-ce que tu as prévu ?

    Eh bien, on pourrait commencer par prolonger un peu la nuit en restant au lit, proposa Derek.

    Bien qu'elle sache très bien ce qu'il envisageait par-là, Meredith fit l'innocente. Encore dormir ? Oh mais je n'ai pas envie, moi. Je n'ai plus sommeil.

    Derek lui prit une mèche de cheveux et s'amusa à l'enrouler autour de ses doigts. Non, moi, tu vois, je pensais plutôt à une grasse matinée améliorée.

    Elle sourit. Ah si elle est améliorée, ça pourrait me tenter. Elle l’embrassa dans le cou. Et après, qu'est-ce qu’on ferait ?

    On pourrait aller skier, suggéra-t-il. Elle opina de la tête avant de lui bécoter le menton. Ou bien on pourrait aller se promener en ville, poursuivit-il en retirant la main des cheveux de son amie pour lui caresser le dos. On se prendrait pour des paparazzis et on ferait la chasse aux stars. Elle lui fit part de son enthousiasme par un sourire éblouissant. Après ça, il est probable qu’on aura un peu faim, présuma-t-il. Tu ne crois pas ?

    Si, c'est certain.

    Alors, nous irons manger au Cache Cache Bistro, décréta Derek. C’est un restaurant qui fait de la cuisine française. Tu verras, c’est à tomber par terre. Mais ensuite - il plissa le front - j’ai un souci.

    Meredith passa la main sur le torse de son compagnon. Oh un souci, vraiment ? murmura-t-elle.

    Oui. Il prit un air inspiré. D’un point de vue médical, il est recommandé de faire une sieste après un bon repas.

    Meredith éclata d'un rire léger qui le réjouit, parce qu'il était de bon augure. Sieste améliorée bien entendu !

    Il sourit. Puisque tu insistes !

    Meredith feignit d'être choquée. Mais non ! C'est pas moi qui insiste, c'est toi ! 

    Mais tu n’es pas contre ? s'enquit Derek avec un peu d’anxiété dans la voix. Parce que si c’est le cas, tu sais que tu peux me le dire. Ce ne serait pas un drame. Je peux encore attendre.

    Touchée par sa délicatesse, Meredith lui caressa la joue. Je sais. Mais je ne suis pas contre. Pas du tout.

    La main de Derek qui caressait le dos de la jeune fille descendit jusque dans le creux des reins avant de s'aventurer sur les fesses qu'elle caressa délicatement. C’est super parce que moi, je suis pour, déclara le chirurgien. Vraiment pour. Comme pour prouver ce qu’il disait, son pénis durcit.

    Meredith le sentit se dresser contre son ventre. Oui, c’est ce qu’on dirait, dit-elle avec un rire coquin.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Vendredi 13 Juillet à 21:41

    Pourquoi j'ai l'impression que ce joli moment va être interrompu par Mark qui va venir mettre les choses au point ? wink2

    2
    Myriam
    Lundi 16 Juillet à 08:45

    Im back :D

    Merci pour cette super suite

    3
    Nolcéline 97234
    Lundi 16 Juillet à 16:56

    Bonsoir à tous,

    Merci pour la suite c'est pareil pour moi Butterfly. Je vois déjà Derek dire qu'ils sont toujours dérangés. On ne peut pas être tranquille!!  Ce sera la seconde fois que ça se produira. Bon après-midi et bonne semaine à tous.

    4
    Samedi 21 Juillet à 07:07
    Oh Mark va arrivé.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :