• CHAPITRE 725

    Mark et Derek revinrent dans la pièce, le deuxième portant un plateau avec les verres. Entendre Meredith le critiquer devant un type qu’elle connaissait à peine et voir à quel point elle était déjà à l'aise avec ce même type lui déplut royalement. Il se souvenait qu’au début de leur relation, elle n'était pas du tout comme ça avec lui. Evidemment, Brian et elle étaient de la même génération, cela facilitait les choses. Décidément, Callie avait le chic pour choisir ses mecs. A celui-ci, évidemment, on ne pouvait pas reprocher grand-chose jusqu'à présent, si ce n’était d’être trop beau. Mais cela suffisait amplement pour que le chirurgien le prenne d’emblée en grippe. Il servit les boissons.

    Heureux d’avoir trouvé une alliée, Brian sourit à Meredith. Tu sais, j’ai l’habitude. Mes copains me charrient souvent parce que je ne bois jamais d’alcool. Ils me traitent de bébé ou de curé, ça dépend de leur humeur. Mais ça m’est égal. Quand on sait les dégâts que l’alcool provoque ! Vieillissement de la peau, troubles cardiovasculaires, problèmes psychiques, sans parler des cancers.

    Derek poussa un long soupir. Un ascète moralisateur ! Il ne manquait plus que ça. Non seulement le discours était assommant mais la façon dont ce gamin regardait Meredith, en souriant de toutes ses dents qu’il avait fort belles au demeurant, commençait à l'énerver prodigieusement. Il vint s’asseoir à côté de la jeune fille et posa ostensiblement la main sur son genou. Elle ne put s'empêcher de sourire. Il lui aurait accroché une pancarte "Propriété privée" autour du cou s'il avait osé ! Cependant, elle ne pouvait nier qu'elle appréciait cette attitude, même si elle était un peu excessive. Cela prouvait au moins qu'il tenait à elle.

    Mark écoutait Brian pérorer sur les méfaits de l’alcool tout en observant ses amis. Callie sirotait son soda en dévorant sa conquête des yeux. Sans doute avait-elle dû se dire que coucher avec le sosie de Derek, ce serait un peu comme coucher avec l’original. Pauvre Callie ! Elle allait encore au-devant d’une bien grande désillusion. Mark sentit monter en lui une énorme bouffée de tendresse pour son amie. Ce n’était pas évident d’aimer sans espoir de retour, il commençait seulement à le comprendre. Il reporta ensuite son attention sur Derek et réprima une forte envie de rire. Tendu comme un arc, la main crispée sur le genou de Meredith, ses yeux lançant des éclairs, il semblait prêt à bondir sur Brian au premier mot ou geste déplacé. Jamais Mark n’aurait cru revivre ce genre de situation, mais oui, Derek Shepherd était bel et bien amoureux et jaloux. Mais, en même temps, comment aurait-il pu en être autrement ? Quel homme pourrait ne pas tomber amoureux de Meredith ? Ah Meredith, si jolie, petit diamant entre tous les joyaux. Mark la devinait partagée entre son irritation devant l’attitude de propriétaire de Derek et sa folle joie de le sentir jaloux. Il réalisa soudain qu’elle aussi devait souffrir d’une certaine manière. Aimer un homme dont elle n’était pas sûre qu’il l’aimait aussi, ce ne devait pas être évident, surtout pour une si jeune fille tellement romantique. Elle devait sans doute se raccrocher au moindre des gestes, au plus banal des mots pour toujours croire en son histoire avec lui. Mark aurait aimé pouvoir lui révéler ce qui avait fait de Derek cet homme si dur, si désespérément seul, uniquement pour qu’elle cesse d’avoir mal et pour qu'elle ait confiance en son pouvoir sur lui. Mais il n’en avait pas le droit et il se maudissait d’avoir, un jour, juré de garder un secret qui, aujourd’hui, risquait de faire le malheur d’une si adorable enfant.

    Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? s'enquit Meredith auprès de Brian.

    Je suis moniteur de ski à Snowmass. C’est une des stations de ski d'Aspen, expliqua-t-il devant l’air interrogateur de la jeune fille. Un joli brin de fille, cette Meredith, très sympa aussi. La seule dans cette pièce, à part Callie, qui ne soit pas agressive avec lui. Cela amusait beaucoup Brian de voir le brun teigneux surveiller tous ses faits et gestes, prêt à lui sauter dessus à la moindre occasion. Derek aurait été beaucoup plus serein s’il avait su que celui qu'il considérait de toute évidence comme un rival potentiel n'était pas attiré par les jeunes femmes, et encore moins quand elles étaient minces et blondes. En fait, Callie était tout à fait le type de femme qui plaisait à Brian et c'était la raison pour laquelle il n'avait pas hésité un instant à la draguer alors qu'elle faisait la file pour acheter son abonnement pour les remontées mécaniques. En plus, il sentait en elle une fragilité qui lui donnait envie de la protéger. Il se tourna vers elle et lui fit signe de venir s’asseoir près de lui.

    Oh moniteur ! Tu dois être super doué en ski alors, estima Meredith. J’en ai fait pour la première fois aujourd’hui et j’ai trouvé ça pas évident du tout ! Alors donner des cours ! J’imagine même pas Elle le regarda avec une admiration non feinte qui exaspéra ses deux amis.

    Tu sais, je n’ai pas beaucoup de mérite, je suis né ici. Autant dire que j’étais sur des skis avant de savoir marcher. Brian prit la main de Callie et entremêla leurs doigts.

    En le voyant se conduire avec elle avec ce qui ressemblait à de la tendresse, Callie se demanda ce qu’elle avait bien pu faire pour avoir la chance de le rencontrer. Il était jeune et beau, et les différentes conversations qu'ils avaient eues durant la journée lui avaient prouvé que ce garçon avait quelque chose dans la tête. Sur bien des points, il était d’un niveau très supérieur à Donnie et elle tenait à ce que ça se sache. Ne sois donc pas si modeste ! Elle se tourna vers Meredith. Il a participé à des compétitions d’état et il en a remporté plusieurs. C’est un excellent skieur. Il pourrait peut-être te donner des leçons.

    Derek toisa Callie avec colère. Je ne remets pas en doute les mérites de ton… de Brian, mais on s’est très bien débrouillé sans lui aujourd’hui et je pense qu’on va continuer comme ça.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 30 Mai à 11:50

    Bonjour à  tous,

    Merci beaucoup pour la suite, jaloux et pas qu' un peu!! 

    On peut espérer que la soirée sera plus tranquille avec Brian sauf si Callie en a décidé autrement...

    Vu son état j' ai peur que ça dégénère .

    Il y a ses fantasmes mais Dieu seul sait ce qu' elle pourrait révéler dans un moment de délire ou je ne sais quoi? Bonne fin de matinée à tous et merci. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :