• CHAPITRE 1185

    Non mais sérieusement ? insista Meredith. Et si ses peurs étaient plus fortes que son amour pour moi ?

    Mark la serra un peu plus fort contre lui pour lui montrer son soutien. Sérieusement, je ne crois pas que ce soit possible. Et s’il se rend compte que c’est vraiment important pour toi, il fera ce que tu voudras.

    Mais je ne veux pas qu’il m’épouse à contrecœur, juste pour me faire plaisir ! protesta Meredith. Je veux qu’il en ait envie au moins autant que moi.

    Mark fronça légèrement les sourcils. Là, tu es peut-être un peu trop exigeante. Mais après tout, il a déjà beaucoup changé pour toi. Tu as réussi à lui faire faire des choses dont je ne l’aurais jamais cru capable, alors qui sait ? Moi, ça ne m’étonnerait pas qu’il finisse par te faire sa demande. Mais il faut lui laisser le temps. Et communiquer, répéta-t-il avec force.

    Et s’il ne change quand même pas d’avis ?

    Alors, ce sera à toi de voir ce qui compte vraiment pour toi, estima Mark avec une petite grimace. Le mariage, les enfants, tout ce que tu as toujours voulu, mais avec je ne sais pas qui, un homme qui peut-être ne te rendra pas forcément heureuse ou du moins pas autant que Derek, ou que tu aimeras moins. Ou alors, rester avec Derek et renoncer à certaines choses auxquelles tu tiens. Mais alors, tu devras te demander si tu as vraiment envie de faire ta vie avec un homme qui ne tient pas compte de ce que tu veux. Moi, je ne crois que ce soit le cas de Derek, ajouta-t-il aussitôt. Mais toi, c’est ce que tu ressens, apparemment. Alors tu dois réfléchir si tu pourras le supporter à long terme. Si tu as le sentiment de devoir tout sacrifier, est-ce que ça va marcher ? Et est-ce que tu es sûre que tu l’aimeras encore après ça ?

    Je ne sais pas. Je l’aime tellement, Mark, dit Meredith avec fougue, en relevant son petit visage triste vers son ami. Je ne crois pas que je pourrais arrêter de l’aimer un jour.

    Et il t’aime tout autant, certifia Mark, en essayant de refouler la douleur que la déclaration passionnée de la jeune fille venait de réveiller en lui. Il ferait n’importe quoi pour te rendre heureuse. Là, c’est juste que le sujet est un peu délicat pour lui. Ça le renvoie à plein de choses désagréables qu’il a vécues mais il va surmonter ça, comme il a déjà surmonté plein de choses pour toi. Pour convaincre Meredith, il décida d’énumérer les progrès que Derek avait faits. Il ne voulait pas de relation amoureuse mais il t’a demandé de sortir avec lui. C’était un serial séducteur, il est devenu monogame pour toi. Il a mis le temps, c’est vrai, concéda-t-il. Mais il l’a fait. Il n’avait jamais parlé de sa famille à personne, il t’a raconté tout ce qui s’était passé. Il n’avait jamais amené une femme à la péniche, il t’a proposé d’y vivre avec lui. Et il te présente aux gens qui comptent pour lui. Alors, je crois que si tu lui laisses le temps, il finira par te demander en mariage, pas pour te faire plaisir mais parce qu’il le voudra aussi. Il me dit tout le temps à quel point il est heureux avec toi. Il doit simplement réaliser que le mariage ne changera rien entre vous, et ça, c’est à toi de le lui faire comprendre. 

    Meredith soupira. Pourquoi tout est tellement compliqué avec lui ?

    Parce que c’est Derek, répondit Mark avec un petit sourire. Il ne fait pas dans le simple. Ça fait partie de son charme, je crois. D’ailleurs, je suis presque certain que tu ne serais pas autant accro s’il n’était pas aussi compliqué. Les femmes aiment bien les difficultés, à ce qu’il parait.

    Meredith fit une petite moue. Ouais ben, moi, les difficultés, j’en ai eu plus que ma part, je pense. Si ça pouvait se calmer un peu, ce serait pas du luxe. Mais avec le retour de son père, ça n’en prend pas le chemin.

    Oui, ça l’a chamboulé, reconnut Mark. Plus qu’il ne veut bien le dire. C’est pour ça, ne sois pas trop dure avec lui. Laisse-lui le temps de régler cette histoire. Je suis sûr que ça ira mieux après.

    Il t’a dit ce qu’il comptait faire pour l’opération ?

    Mark hocha la tête. Non. Je ne crois pas qu’il le sache déjà lui-même.

    Je ne comprends même pas comment il peut hésiter, avoua Meredith avec une certaine amertume. Après tout ce que son père lui a fait… Qu’est-ce que tu en penses, toi ? Tu l’opérerais, toi, si tu étais son fils ?

    Si ce vieux salopard de Christopher Shepherd était mon père, je ne l’opérerais pas, tout simplement parce que j’aurais trop envie de lui planter mon scalpel en plein cœur avant de le découper en morceaux, déclara Mark très sérieusement. Mais Derek n’est pas comme moi. Sous ses airs de dur, c’est un tendre. Et surtout, je crois qu’il espère toujours réussir à impressionner son père.

    Oui, quelque part, il est toujours le petit garçon en quête d’amour. Oooh je déteste ce sale type, enragea Meredith. Tout se passait tellement bien avant qu’il débarque. On était heureux, Derek était bien, il avait des projets pour nous et puis, il revoit son père et là, il panique et il dit n’importe quoi.

    Justement, c’est n’importe quoi, souligna Mark. Alors, n’y accorde pas trop d’importance. Reste cool, manœuvre bien et tu obtiendras tout ce que tu veux. Il faut juste lui laisser le temps de digérer tout ça, insista-t-il. En attendant, on devrait retourner à la table. J’en vois un qui commence à s’impatienter.

    Je suis restée tout le temps avec lui. Alors, il n’a pas de quoi se plaindre, ronchonna Meredith.  


  • Commentaires

    1
    Valerie
    Lundi 6 Juillet à 09:26

    Mark a raison, Derek dit n’importe quoi sarcastic

    Il est perturbé par le retour de son père, ça le ramène à son passé douloureux, ça lui rappelle sa mère, le mariage désastreux de ses parents….etc. mais là c’est de son avenir avec Meredith dont il est question, et ce n’est ni le moment, ni le lieu pour en parler. Qu’ils profitent donc de leur soirée yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :