• CHAPITRE 1094

    Et le plus riche aussi, avança timidement Meredith en relevant la tête vers Derek. En tout cas, un des plus riches Il la regarda avec un air un peu interloqué. C'est ce qu'Addison a dit hier, lui rappela-t-elle. C'est vrai ou elle a exagéré ?

    Derek haussa légèrement les épaules. Honnêtement, je n'en sais rien. Je n'ai jamais fait d'études comparatives sur les grandes fortunes de San Francisco.

    Mais donc, tu en fais partie ?

    Il fit une petite moue. A mon avis, il y a un tas de personnes beaucoup plus riches que moi dans cette ville.

    Meredith sentit qu'il éprouvait une certaine réticence à répondre à ses questions. Tu ne veux pas en parler ?

    Il soupira légèrement. Ça dépend. Ça dépend de toi, de ta façon de réagir. Comme je te l'ai déjà dit, je n'ai pas honte de ce que je suis ni d'avoir de l'argent. Mais si en parler signifie qu'on va de nouveau avoir le même genre de conversations qu'on a déjà eues, et se disputer, alors, je préfère m'abstenir.

    Meredith l'enlaça par la taille. Je te promets que non. Mais je trouve que puisqu'on est vraiment en couple maintenant et qu'on veut faire notre vie ensemble, il y a des choses que je dois savoir. Et j'en ai marre d'apprendre des trucs sur toi par l'intermédiaire d'autres personnes. On est ensemble mais j'ai l'impression que le premier venu en sait plus sur toi que moi, conclut-elle, un peu agacée.

    Tu exagères, lui reprocha Derek avec tendresse. Elle secoua la tête avec un regard outré. Quoiqu'il en soit, je n'ai pas envie de te cacher quoi que ce soit, poursuivit Derek. Seulement, avec tes réactions à chaque fois qu'il est question d'argent…

    J'en ai peut-être trop fait parfois, c'est vrai, reconnut Meredith. Mais c'était parce que je voulais absolument que tu comprennes que je n'étais pas du tout intéressée par ton argent

    Je sais mais mets-toi à ma place. Quand je voyais la façon dont tu réagissais alors que je n'étais qu'un chirurgien à tes yeux, je me disais, mais comment va-t-elle réagir quand elle saura la vérité. Si je ne t'ai rien dit avant, c'est parce que j'avais peur, avoua Derek. Et j'ai encore peur, bébé. J'ai peur qu'après, tu ne me regardes plus tout à fait de la même façon. J'ai peur que ça change notre relation.

    Ça n'arrivera jamais, voyons ! assura Meredith. Je t'aime. Je t'aime pour la personne que tu es, pas pour ce que tu as ou ce que tu représentes.

    Je l'sais, ça, mais d'une certaine façon, je suis ce que je suis aussi grâce à l'argent, je ne peux pas le nier. Derek caressa la joue de sa petite amie. Ma fortune ne me définit pas mais elle a contribué à faire de moi l'homme que je suis aujourd'hui.

    Le résultat n'est pas si mal, je trouve, dit Meredith en souriant avant de redevenir sérieuse. Je te promets de rester zen par rapport à tout ce que tu vas me dire. Pas de complexes, pas de reproches, pas de disputes. Et ça ne va strictement rien changer aux sentiments que j'ai pour toi, tu peux en être certain.

    Très bien. Alors, qu'est-ce que tu veux savoir ?

    Eh bien, pour commencer… Meredith se mordilla les lèvres en grimaçant un peu. Oh c'est délicat, je ne veux pas paraitre trop curieuse. Derek voulut la rassurer par un nouveau hochement de la tête. Si tu trouves ça trop indiscret, tu n'es pas obligé de répondre, insista la jeune fille. Mais je voudrais savoir, qu'est-ce que tu entends par fortune ?

    Derek sourit. Tu veux savoir combien j'ai sur mon compte en banque, c'est ça ?

    Meredith rougit. Non, non, je ne veux pas connaitre le montant. Je veux juste avoir une idée. Ça veut dire quoi, avoir beaucoup d'argent ? Pour moi, c'est déjà mille dollars. Mais pour quelqu'un comme toi, c'est beaucoup plus évidemment. Alors, c'est genre cinq millions ? Ou plus ?

    Elle semblait tellement impressionnée par le montant qu'elle venait de citer, alors qu'il était un peu dérisoire par rapport à la réalité, que Derek hésita à lui dire la vérité. Malgré les promesses qu'elle venait de lui faire, est-ce que cela n'allait pas tout changer entre eux ? Cependant, il décida de jouer la carte de l'honnêteté parce qu'il ne pouvait plus imaginer être impliqué dans une relation avec Meredith qui soit basée sur des mensonges ou des non-dits. Disons plutôt douze fois plus.

    Douze fois cinq millions ? ânonna Meredith. Le sourire un peu gêné de Derek lui donna la réponse à sa question. Tu as soixante millions de dollars ? balbutia-t-elle, ébranlée par la révélation que son petit ami venait de lui faire.

    Plus ou moins. Environ soixante-cinq en fait, précisa-t-il en la regardant avec inquiétude, dans l'attente de sa réaction.

    Wow, c'est vraiment, vraiment beaucoup, parvint-elle enfin à dire après quelques secondes. Je n'ai jamais imaginé que tu étais aussi riche.

    Et ça te fait quel effet, maintenant que tu es au courant ?

    Meredith sembla embarrassée. Franchement, je ne sais pas. C'est tellement d'argent. Je n'arrive pas à réaliser, en fait. Il va me falloir un peu de temps pour ça, je crois. Elle comprit au regard de Derek qu'il était anxieux. Tu comprends, c'est un choc pour moi, se justifia-t-elle. Je n'ai jamais pensé que je sortirais avec un homme riche. Et encore moins qu'il envisagerait de partager ma vie. C'est difficile à concevoir.

    Derek lui prit les mains et les serra nerveusement. Riche ou pas, je suis toujours moi, bébé. Le même type qui t'aime comme un fou. Ne laisse pas cette histoire d'argent nous séparer, je t'en supplie.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Dimanche 26 Janvier à 20:11

    eek eekeek   Alors là, je suis sur le cul ! On avait eu des indices pour penser que Derek était plus riche qu'un chirurgien normal mais pas à ce point là. C'st carrément un héritier. Meredith a beaucoup de chance tongue

    2
    olympique lyonnais
    Dimanche 26 Janvier à 23:58

    Meredith s en foutre de son argent 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :