• CHAPITRE 1019

    Meredith releva le visage vers son compagnon. Derek ! dit-elle d’une voix douce mais à l’intonation pleine de reproches.

    Il s’excusa par un sourire. Je plaisante. Il n’est pas question que je te mette la pression, bébé. On ne fera rien dont tu n’aies pas envie. Il darda un regard intense sur la jeune fille. Je comprends ce que tu ressens. Tu peux prendre tout le temps que tu veux. Son sourire tendre se fit un peu malicieux. Je trouve ça même très excitant. Te faire la cour, te séduire à nouveau… A cause de ses parents et de la mort tragique de sa mère, il avait fini par se convaincre que l’amour était laid et asservissant, qu’il n’était synonyme que de duperie et de souffrance. C’était pour cette raison qu’il l’avait fui comme la peste durant toutes ces années. Mais avec Meredith, il avait découvert tout ce que le fait d'être amoureux pouvait avoir de beau et d’épanouissant et, pour la première fois, il ne trouvait plus que le romantisme était ridicule et réservé aux mauviettes.

    La jeune fille reprit sa place contre lui. J’espère bien, fanfaronna-t-elle bien qu’elle ait le cœur gros. La veille, en arrivant à la péniche, elle s’était dit que dès qu’ils seraient à nouveau ensemble, tout se remettrait en place automatiquement. Elle avait cru que lorsque Derek lui aurait dit tout ce qu’elle avait besoin d’entendre, lorsqu’elle connaitrait la raison de son comportement, ses doutes et ce qui lui restait de rancœur s’évanouiraient, qu’elle oublierait instantanément les mensonges et les trahisons. Elle était triste de constater qu’il n’en était rien. Elle l’aimait, bien évidemment, plus que tout, mais elle était en train de réaliser que cela ne suffisait pas. Cette nouvelle illusion perdue lui fit monter les larmes aux yeux. Elle voulut le cacher en trouvant refuge contre la poitrine de son amant. Elle ne fut cependant pas assez rapide pour qu’il ne s’en aperçoive pas.

    Désarçonné par son chagrin, il la serra contre lui. Ne pleure pas voyons. Ce n'est pas si grave. La seule chose qui compte, c’est qu'on soit ensemble, lui susurra-t-il à l’oreille. Tout ce que je veux, c'est t'avoir près de moi. Et si tu n’as pas envie de faire l’amour pour le moment, je peux très bien m'y faire. Ça m’ennuie un peu, avoua-t-il franchement, parce que j’ai vraiment très envie de toi, mais ce n’est pas un problème du moment où je peux être avec toi, comme maintenant. Juste te tenir dans mes bras, te parler, et puis t’embrasser. Je peux toujours t’embrasser tout de même ? demanda-t-il sur un ton faussement inquiet. L’entrain que Meredith avait mis à répondre à ses baisers l’avait pleinement rassuré au moins sur ce sujet.

    Tu vas avoir des problèmes si tu ne le fais pas ! répliqua-t-elle avec un petit sourire où se reflétait encore un peu de tristesse.

    Derek posa sa paume contre la joue de la jeune fille et se pencha pour reprendre ses lèvres avec de plus en plus de passion au fur et à mesure que les secondes s’égrenaient. La douceur de sa langue, le goût de sa bouche, ses petits gémissements, tout était redécouverte et émerveillement. Depuis que leurs souffles se confondaient à nouveau, il avait l’impression de revivre. Je t’aime, chuchota-t-il en s’écartant d’elle. Et tu m'aimes aussi, alors on va surmonter tout ça, tu verras. Il frotta son nez contre celui de la jeune fille, à la mode des Esquimaux. Mon bébé, mon amour, je t'aime tellement. Je ne savais même pas que c'était possible d'aimer quelqu'un aussi fort. Il posa son front contre celui de Meredith et ferma les yeux.

    Il était tellement mignon, tellement adorable qu’elle se sentit fondre. Elle s’en voulut un peu pour ce qu’elle lui avait fait subir ces derniers jours. Je suis désolée, dit-elle dans un murmure.

    Derek se recula pour la regarder. Non, tu n’as pas à être désolée. C’est moi qui ai commis une faute, pas toi. Et je préfère que tu me dises franchement ce qu’il en est plutôt que de te forcer à faire quelque chose que tu ne veux pas. Il lui embrassa furtivement les lèvres. Quand nous referons l’amour, c’est parce que tu en auras envie, parce que tu l’auras voulu.

    Je ne parlais pas de ça, le corrigea-t-elle. Mais depuis qu’on est revenu de Santa Rosa, j’ai agi de façon… Enfin, ce n’était pas moi. Elle soutint le regard bleu océan qui la fixait avec attention. J’ai dit des choses que je ne pensais pas.

    Comme le fait que j’étais vieux ?

    Elle acquiesça d’un signe de tête. Oui. Tu sais bien que je ne le pense pas. Je me fous complètement de ton âge. Je voulais juste te faire du mal comme tu m’en avais fait.

    Je sais. Derek caressa du bout des doigts la joue veloutée de son amie.

    Et aussi, je t’ai traité plusieurs fois de sale con, lui apprit-elle encore avec une mine de petite fille coupable.

    Il la dévisagea avec un air amusé. Ah bon ! Tu as fait ça, toi ?

    L’air grave, elle hocha la tête. Oui, en pensée. Et aussi, une fois quand j'ai parlé de toi avec Taylor.

    Hmm ! Derek grimaça. Moi aussi, hier, j’ai dit des choses pas très sympas quand j’ai parlé de toi avec Mark, lui avoua-t-il. Alors, on est quitte, je crois. Il s’allongea sur le matelas et tira la jeune fille pour qu’elle se retrouve sur lui. Tu n’as pas tort. Je suis un sale con, parfois, reconnut-il, les mains enfouies dans l’épaisse chevelure blonde. Trop souvent même. Mais je t’aime vraiment et je vais tout faire pour te prouver que tu as eu raison de me donner une autre chance. Cette fois, ce fut elle qui vint vers lui pour partager un autre baiser. Embrasser Derek, retrouver intactes toutes les émotions qu’elle avait éprouvées avant leur rupture, ressentir le même plaisir, le même trouble, la même excitation aussi, la rassurait. C’était pour elle la plus belle preuve qu’elle réussirait à refouler ses appréhensions.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Dimanche 15 Septembre à 14:31

    J'aime vraiment beaucoup la façon dont ils se réconcilient. Je suis contente que Meredith veuille prendre son temps. Elle a tout à fait raison, il faut qu'elle restaure complètement la confiance qu'elle a perdue et ça ne fera pas de mal à Derek d'être mis un peu peu à l'épreuve. Je pense qu'après ce qu'elle a vécu, Meredith a besoin de preuves de son amour pour être totalement rassurée et s'impliquer à nouveau totalement dans leur relation

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :