• CHAPITRE 828

    Madelina entra dans sa chambre et, après avoir jeté son sac sur une petite table, désigna le minibar à Derek qui la suivait. Si tu veux boire quelque chose, ne te gêne pas.

    Non, merci. Je préfère garder les idées claires, moi aussi. Motivé soudain par l'envie d'en finir au plus vite, il la prit par la main et l’attira vers lui, lui faisant opérer un demi-tour pour qu’elle se retrouve face à lui. A y regarder de près, elle n’était pas mal du tout. Pas très grande mais fine, de beaux yeux intelligents, un air pétillant, un sourire plein de bienveillance, oui, elle ferait parfaitement l'affaire. Chassant au loin l'image dérangeante de celle qu'il voulait oublier à tout prix, il se pencha et effleura les lèvres de Madelina avant de se reculer pour l’observer. Elle ne bougeait pas, restant les yeux fermés, la bouche légèrement en avant, dans l’attente de la suite. Il lui retira délicatement ses lunettes avant de lui reprendre les lèvres pour un baiser plus appuyé. Elle était la première femme qu’il embrassait depuis que sa relation avec Meredith s’était installée, en fait, et il avait pensé que cela serait plus dur que ça mais, finalement non, ça ne l’était pas. Les choses pouvaient être toutes simples, il suffisait de le vouloir. Chassez le naturel, il revient au galop, pensa-t-il cyniquement avant de pénétrer la bouche de sa partenaire. Leurs langues se rencontrèrent et dansèrent ensemble tandis qu’il commençait à lui défaire les boutons de son chemisier.

    Il le fit tomber par terre et s’écarta pour retirer sa chemise, ce qui lui laissa le temps de regarder la poitrine de Madelina. Jolie mais petite. Evidemment, cela ne valait pas celle de Meredith. Ah non, tu ne commences pas avec tes comparaisons à la con ! se morigéna-t-il. Tu es là pour faire le vide, pour passer à autre chose, pas pour l’évoquer à chaque seconde. Il reprit Madelina contre lui et, tout en l’embrassant à nouveau, lui dégrafa son soutien-gorge, avant de lui prendre le visage entre ses mains pour l’embrasser plus fougueusement. De son côté, Madelina appréciait son savoir-faire en matière de baiser, lui répondant avec ardeur, tout en faisant connaissance avec son corps, promenant ses mains dans son dos et sur son torse, appréciant sa discrète musculature, descendant jusque sur ses fesses qu’elle devinait musclées sous l’épaisseur du jean. Il y avait un bon moment maintenant qu’elle n’avait plus eu de rapports sexuels et elle sentait le désir monter en elle à toute vitesse. Elle prit une main de Derek pour la poser sur son sein. Petit, effectivement, mais ferme, se dit-il en malaxant doucement le globe. Et elle embrasse plutôt pas mal. Il prit un téton entre deux doigts et se mit à le titiller, suscitant un petit cri chez la jeune femme qu’il saisit par la taille, pour coller son bassin contre le sien et qu’elle sente son début d’érection. Il se frotta contre elle, tout en pétrissant l’autre sein. Il se courbait légèrement pour l’embrasser dans le cou quand il eut l’agréable surprise de sentir qu’elle lui ouvrait la braguette.

    Elle lui passa la main sur le sexe, au-dessus du boxer, avant de la glisser dedans et d’effleurer le membre bandé, ce qui lui arracha un gémissement d’impatience. Elle le caressa du bout des doigts, s’émerveillant de sa taille et de sa dureté. Si Derek l’utilisait aussi bien qu’il embrassait, il allait la combler. Elle l'agrippa par la ceinture de son pantalon et fit courir ses lèvres sur son torse jusqu’à ce qu’il pose les mains sur ses épaules pour l’encourager à descendre plus bas. Elle s’accroupit face à lui et lui retira son jean, l’abaissant sur ses chevilles, avant de faire suivre le même trajet à son boxer, pour se retrouver face à sa verge tendue. Merci mon Dieu ! fut sa première pensée. Elle tendit la main vers elle et la frôla d’abord, du bout des doigts qui parcouraient sa hampe, passant en-dessous comme pour la soupeser, s’insinuant entre les cuisses pour toucher les testicules, avant de revenir sur le phallus et suivre le contour du gland avec le bout de son index. Enfin, elle le saisit au creux de sa paume et se mit à le masturber lentement.

    La tête penchée, les yeux bien ouverts, Derek ne perdait rien du spectacle de son sexe coulissant au creux de la main experte de Madelina. Il avait de la chance, elle savait comment s’y prendre. Il lui passa la main dans les cheveux, tirant légèrement dessus pour qu'elle relève le visage vers lui. Surtout, ne t’arrête pas, murmura-t-il dans un souffle qui se transforma en gémissement quand il sentit l’humidité de la langue de Madelina sur son gland. Il y avait longtemps, tellement longtemps… Décidé de profiter à fond de ce qui s’annonçait, il releva sa partenaire et la prit par la main pour l’amener devant un fauteuil sur lequel il s’assit, les jambes largement écartées. Il la fit s’agenouiller devant lui, lui prenant le visage entre les mains pour l’attirer vers lui afin qu’elle colle sa bouche sur le bout de son sexe. Impatiente et excitée, Madelina déposa une série de petits baisers le long de la hampe, sortant de temps en temps la langue, pour de furtifs lèchements. Mais très vite, elle n’y tint plus et prolongea ses coups de langue, remontant vers la base, avant de se consacrer exclusivement au gland, éveillant chez Derek une série de gémissements de plus en plus forts. Alors, elle se laissa aller à son envie et goba le gland, le serrant entre ses lèvres, le tétant doucement avant d’enfoncer la verge lentement dans sa bouche jusqu’à ce qu’elle vienne toucher le fond de sa gorge. Elle sut que sa manœuvre plaisait par le cri étouffé qu’elle entendit. Elle reprit le sexe en main, pour que celle-ci suive le même mouvement que ses lèvres. Les mains agrippées aux accoudoirs du fauteuil, Derek regarda sa verge disparaître et réapparaître dans la bouche de la jeune femme. Cette double masturbation des lèvres et de la main était exquise et lui faisait ressentir à quel point les fellations lui avaient manqué. C’est bon, gémit-il. Continue… continue… Je m’occuperai de toi après, promit-il en se mordant les lèvres, les jambes tendues et le bassin légèrement soulevé pour aller à la rencontre des lèvres pulpeuses. Mais suce-moi encore. Madelina posa ses mains sur les cuisses du médecin, pour prendre appui, et accéléra son mouvement, avalant le plus loin possible le membre gorgé dont elle avait l’impression qu’il grossissait de seconde en seconde. Elle songea au moment où il allait la pénétrer et sentit sa culotte se mouiller d’excitation. Ensuite, elle fit glisser ses doigts à l’intérieur des cuisses de Derek pour les écarter encore un peu et atteindre les deux testicules qu’elle se mit à palper tendrement, avant de les faire rouler entre ses doigts, déclenchant chez son partenaire une série de cris entrecoupés de blasphèmes. Oh nom de dieu ! Oh… Oh oui… nom de dieu… Enthousiaste, Madelina fit aller ses lèvres de plus en plus en vite autour de la hampe. Soudain, Derek la repoussa dans un grognement. Je ne vais pas tenir, là. Finis-moi à la main. Elle s’exécuta aussitôt, serrant ses doigts autour de la verge qu’elle masturba vigoureusement, s’aventurant de temps en temps à lécher le bout du gland qui émergeait. Il ne fallut pas longtemps pour qu’elle voie les jets de sperme jaillir du méat tandis que Derek exprimait son plaisir dans un râle, posant sa main sur celle de la jeune femme pour qu’elle cesse sa caresse.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 21:22

    Ben voila ! Il l'a fait ! Et bien sûr, Meredith ne va pas tarder à l'apprendre , j'en suis sure. Et à mon avis, elle ne va pas bien le prendre. Je ne comprends pas du tout Derek. Il a souffert, c'est certain, mais ce n'est pas pour autant qu'il a le droit de traiter les gens comme ça. Je suis très déçue ce soir ! 

    2
    Clotilde
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 21:32

    C'est mon premier commentaire et c'est pour dire que moi aussi Derek m'a décu. J'aurais jamais cru qu'il ferait ca à Meredith. C'est degeulasse.

    3
    Mdbailey
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 21:43
    Pfff déçue je ne le comprends pas..enfin il l'avait déjà fait et continue à faire le con. Ben qu'il continue d'être malheureux.
    4
    Clélia
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 21:45

    Allez je me lance aussi. Moi ce que je me demande, c'est ce que Derek comte faire maintenant ? Quitter Meredith ? j'y crois pas trop. Rester avec elle et continuer à la tromper ? Ce serait trop moche. Je ne sais pas comment tout ca va se terminer mais je pense que ca va mal se passer parce que je pense aussi que Meredith va savoir

      • Mdbailey
        Jeudi 6 Décembre 2018 à 23:45
        Malheureusement il a toujours dit qu'il était un salaud. Après si elle couché avec Mark et je le sens bien ça sera pas mieux.
    5
    Little bird
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 22:21

    J'adore cette fic, elle est trop bien écrite. Et j'adore les personnages, même Derek quand il fait des conneries comme celle la. Mais je suis sure que Meredith finira par lui pardonner

    6
    Nolcéline 97234
    Lundi 31 Décembre 2018 à 23:11

    Bonsoir à tous, 

    Et voilà le mal est fait frown. Bonne nuit du 31 Décembre à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :