• CHAPITRE 823

    Son manuel de biologie ouvert sur les genoux, Meredith essayait de mémoriser les différents composants de l'ADN et leurs propriétés quand Cristina et Izzie, toutes pimpantes, déboulèrent dans le salon en riant. Cristina prit un air moqueur en voyant Meredith qui était penchée sur son livre. Chut ! dit-elle à voix basse à Izzie, en mettant un doigt sur sa bouche. Notre intello étudie ! Même si elle ne pige rien de ce qu'elle lit, laissons-la croire qu'elle va devenir la prochaine Marie Curie. Ignorant le regard sombre que lui jetait l'intéressée, elle s'empara du manuel qui trainait sur le canapé. Physique. Woaw, ambitieux ! Elle releva le regard et lut le titre du livre que Meredith tenait entre les mains. Biologie. Elle eut un sourire mauvais. Fréquenter des toubibs, ça donne des idées à ce que je vois. Izzie pouffa de rire.

    Ça n’a rien à voir, se défendit Meredith tout en se reprochant de se sentir obligée de se justifier. Elle aurait aimé avoir la force de répondre aux provocations de ses amies par le mépris mais elle n'y arrivait pas, sans doute parce qu'il s'agissait de ses amies justement, pour autant qu'elles méritent encore ce nom.

    Qu'est-ce que tu comptes faire avec tous ces bouquins de science ? questionna Izzie, dont la perplexité se lisait sur son visage.

    Pour entrer à l’université, il faut passer le S.A.T., je te rappelle, répliqua Meredith, agacée. Et comme ça fait un moment qu'on a quitté le lycée, j’ai oublié pas mal de trucs. Donc, il faut que je révise.

    Cristina prit un air supérieur. Déjà que tu n’étais pas douée à l’époque… Je crains le pire.

    Meredith la fusilla du regard. N’empêche que, de nous trois, c’est moi qui avais eu le meilleur résultat au S.A.T.

    Mais tu l'avais pas passé en sciences, fit remarquer Izzie. Meredith confirma d’un hochement de tête. Alors, pourquoi maintenant ? s’enquit Izzie

    A nouveau, Meredith préféra éluder la question. Je ne sais pas encore vraiment ce que je veux faire, alors je ne me mets pas de limites. Il faut que toutes les chances soient de mon côté.

    C’est pas gagné ! persifla Cristina en lui arrachant le manuel de biologie des mains.

    Je le sais, ça, mais merci de me le rappeler ! riposta Meredith.

    Oh moi, pour ce que j’en dis… Cristina se mit à feuilleter rapidement le livre en sifflotant un air joyeux.

    Izzie écarquilla soudain les yeux, comme si elle venait d’avoir une révélation. C'est ça, le rêve que tu voulais réaliser en venant ici ? C'est l'université ? Meredith opina de la tête.

    Cristina s'esclaffa. Ah là, c’est même plus un rêve, c’est carrément un fantasme ! Mais comme on dit, il vaut parfois mieux ne pas réaliser ses fantasmes de peur d’être déçu. Elle arrêta de tourner les pages du manuel. Eh bien, voyons où tu en es dans tes études. Rappelle-nous ce qu'est une mitochondrie. Meredith haussa les épaules et Cristina ricana. T'en es pas encore arrivée là, je suppose. Elle jeta le manuel de biologie sur le canapé et prit l’autre livre. Alors, passons à la physique. Elle ouvrit le manuel au milieu. Le principe d'inertie, tu peux nous expliquer ? Meredith leva les yeux au ciel. Ah ça non plus, s'exclama Cristina avec un air triomphant. Le manuel de physique suivit le même chemin que celui de biologie. T'es mal barrée, ma pauvre fille. J'imagine que ce sont tes nouveaux amis qui t'ont bourré le crâne avec leurs idées de snobinards mais ils ne te connaissent pas comme nous. On sait bien ce que ça va donner. Tu vas perdre ton temps pour rien du tout. Tu as déjà un bon boulot, tu ferais mieux de t'investir à fond dedans et d'oublier toutes ces conneries. Notre boutique, c'est ton avenir ! Comme Meredith restait muette, Cristina se tourna vers Izzie. On y va ? Autrement, on va être en retard. Elles sortirent de la pièce en faisant des messes basses.

    Meredith resta immobile, le regard embué de larmes. En quelques phrases, tous les efforts qu’elle avait faits ces derniers temps pour avoir confiance en elle et croire qu’elle avait un avenir venaient d’être saccagés. Elle s’en voulait de se laisser encore influencer par Cristina mais celle-ci savait où appuyer pour que cela fasse mal. Et maintenant, Meredith se sentait à nouveau totalement dépassée. Elle avait tellement de lacunes en sciences, comment surmonter ça ? Elle regarda avec découragement les manuels qui gisaient dans le canapé en regrettant de ne pas avoir accepté l’invitation de Derek. Elle eut soudain envie d’entendre sa voix. Elle saisit son téléphone et composa en tremblant le numéro de son petit ami, sachant déjà qu’elle ne lui raconterait pas la scène qui venait d’avoir lieu pour éviter qu’il ne lui reproche, à juste titre d’ailleurs, de ne toujours pas être capable de faire abstraction des méchancetés gratuites proférées par ses soi-disant amies. Elle tomba directement sur la boite vocale de Derek. Désappointée, elle ne prit pas la peine de laisser un message. Elle s’affala dans le canapé, se blâmant encore une fois d’avoir repoussé l’offre de son amant. Et tout ça pour quoi ? Pour s’occuper de sa tante qu’au final, elle avait à peine vue parce qu’Ellis s’était retirée dans sa chambre après le départ de Gloria et qu’elle n’en était plus sortie depuis. Quant à essayer de renouer les liens avec les filles, il était désormais évident que c’était peine perdue. Meredith avait maintenant la certitude que leur amitié d’antan était morte. Tout s’était bien passé tant qu’elle était restée à leur niveau mais une fois qu’elle avait manifesté la volonté de prendre son envol, Cristina et Izzie lui avaient révélé certains aspects de leur personnalité qui l’avaient énormément déçue et sur lesquels, elle le savait, elle ne pourrait pas passer. L’idée qu’elles allaient devoir continuer à cohabiter dans cette maison la démoralisa un peu plus. Son regard tomba sur la desserte qui faisait office de bar. Sans trop savoir pourquoi, elle alla se camper devant et prit la bouteille de tequila qui était au milieu des autres bouteilles d’alcool. Après s’être servi un verre qu’elle vida d’un trait, elle emmena la bouteille dans le canapé avec l’intention de recommencer à étudier. Cependant, elle ne parvint pas à se concentrer sur la matière parce qu’elle ne faisait que penser à Derek et au fait qu’il n’était pas disponible alors qu’elle avait besoin de lui. N’y tenant plus, elle le rappela mais comme la première fois, elle tomba directement sur la messagerie. Frustrée, en colère – elle aurait dû accepter de sortir avec lui au lieu d’avoir des états d’âme stupides – elle se resservit un deuxième verre de tequila qu’elle but cul-sec avant de reprendre son téléphone. 


  • Commentaires

    1
    Spring
    Jeudi 29 Novembre 2018 à 20:41

    J'ai peur de ce qui va arriver à Meredith. Derek n'a pas l'air de pouvoir supporter ce qu'il ressent pour elle et Meredith est lâchée petit à petit par tout le monde.

    2
    Butterfly
    Jeudi 29 Novembre 2018 à 21:43

    Cristina est vraiment une garce ! Mais ce n'est pas en se saoulant à la tequila que Meredith va arranger les choses. J'espère qu'elle va finir par joindre Derek et arriver à le dissuader de faire ce qu'il a l'intention de faire, quoi que ce soit ! oops

    3
    Nolcéline 97234
    Lundi 31 Décembre 2018 à 20:43

    Bonsoir à tous, 

    Ne parvenant pas à joindre Derek elle va appeler Mark? Bonne soirée de la Saint-Sylvestre à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :