• CHAPITRE 814

    Un seul regard permit à la jeune fille de voir que Mark était tendu comme un arc, ce qu’elle interpréta comme une marque de vive hostilité contre Alex. Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle en venant se placer à côté de son ami.  

    Rien, rien, assura Alex. On se rappelait le bon vieux temps, quand je vendais des journaux. Bon, ben, c’est un plaisir de papoter avec vous, Doc, mais faudrait peut-être me laisser bosser un peu. Ou bien je vais avoir des ennuis. Pas vrai, patronne ? Il s’empressa de se réfugier dans l’arrière-boutique.

    Mark, dont les sourcils étaient fortement froncés, se tourna vers Meredith. Qu’est-ce qui vous a pris d’embaucher ce connard ?

    Je n’ai rien à voir avec ça, se défendit-elle. Il était là quand j’ai débarqué ce matin. C’est Cristina et Izzie qui l’ont engagé.

    Eh bien, on peut dire qu’elles ont le chic pour recruter, persifla Mark en la prenant par le bras pour la ramener à leur table. Et toi, ça te convient, qu’il soit là ? Elle haussa les épaules. Mer, si tu ne veux pas de ce type, tu as ton mot à dire, déclara Mark.

    Ben, pas vraiment, admit Meredith. Elle baissa la voix pour qu’il soit le seul à l’entendre. Je crois qu’Izzie a des vues sur lui. Tout à l’heure, j’ai suggéré qu’il n’était plus vraiment utile, puisque j’étais revenue et alors, elle a immédiatement sa défense. Elle a même dit que s’il partait, elle partirait aussi.

    Ah ben, qu’elle parte ! A ta place, je sauterais sur l’occasion, conseilla Mark.

    Et comment on ferait sans elle ? rétorqua Meredith. Ce n’est ni moi, ni Cristina qui allons passer la journée en cuisine pour nourrir les clients.

    Oh on trouverait bien une solution ! s’écria Mark. Et puis, ce n’est pas parce qu’elle n’est pas trop mauvaise en cuisine qu’elle a le droit de t’imposer son point de vue. Tu ne dois pas te laisser faire, Mer. Si tu ne veux pas de cet abruti…

    Meredith lui coupa la parole. C’est pas que je ne veux pas de lui, Mark. En fait, je n’ai rien contre lui. Il travaille plutôt bien et il est sympa, je ne peux pas dire le contraire, même s’il est un peu lourd parfois. Et Izzie n’a pas tort d’une certaine façon, c’est parfois bien d’avoir un homme pour nous aider.

    Mark ne put cacher qu’il était très contrarié qu’elle prenne la défense d’Alex. D’un homme, oui, mais pas celui-là ! s’emporta-t-il. Il n’est pas sérieux, on le sait. Si la blondasse veut se le faire, très bien. Mais le faire bosser ici…

    Les gens peuvent changer, Mark, répliqua Meredith. Et il faut lui laisser le temps de trouver sa place aussi. Non, c’est pas ça qui me gêne chez lui. Elle joignit ses mains et commença à se tordre les doigts.  

    Mark fronça les sourcils. Qu’est-ce qui te gêne ?

    La jeune fille grimaça légèrement. C’est pas de sa faute. Il n’a rien fait. C’est juste moi. Tu vois, il va tout le temps être avec nous et… Elle hésita un instant avant de lui confier sa réelle inquiétude. Je ne suis pas sûre d’être à l’aise avec ça. Après ce qui m’est arrivé, ce n’est pas facile de faire confiance, surtout à quelqu’un que je ne connais pas.

    Mark oublia aussitôt ses griefs contre Alex pour ne plus penser qu’à rassurer son amie. Il posa les mains sur les épaules de cette dernière. Je comprends mais… que veux-tu qui se passe ici, en pleine journée ? La boutique est pleine de clients et les filles sont toujours là. Tu ne risques rien. Et de toute façon, il a peur de nous. Il n’osera jamais s’attaquer à toi, à supposer qu’il veuille le faire.

    C’est exactement ce que toi et Derek me disiez à propos de George, lui rappela Meredith avec amertume. On a vu ce que ça a donné.

    Le sentiment de n’avoir pas fait tout ce qu’il fallait pour la protéger et la culpabilité qui allait avec envahirent Mark. Mais cette fois, il ne t’arrivera plus rien, lui promit-il en la prenant par la nuque pour la ramener vers lui. Je ne laisserai plus personne te faire du mal. Jamais ! Il posa son front contre celui de Meredith.

    C’est le moment que choisirent Alex et Izzie pour revenir dans la salle, les mains chargées de vaisselle. Ils restèrent bouche bée en découvrant la scène. Instinctivement, Mark lâcha Meredith et se rejeta en arrière, se blâmant aussitôt pour cette réaction idiote qui le faisait passer pour un coupable. On dérange pas, j’espère, persifla Alex. Ainsi donc, Sloan sortait avec le boudin qui s’était métamorphosé en Miss Californie. Il comprenait mieux les avertissements et les menaces que lui avait lancés le chirurgien un peu plus tôt. Mais ne vous gênez pas pour nous surtout, ajouta-t-il avec un grand sourire moqueur. Faites comme si on n’était pas là !

    Mark le fusilla du regard. Je te dispense de tes commentaires, abruti !

    Sa réaction conforta Alex dans son idée. Le jeune homme passa derrière le comptoir en jetant un regard entendu à Izzie. Quant à celle-ci, elle n’en revenait pas, se demandant s son amie avait rompu avec un chirurgien pour en prendre un autre. Ou bien, était-il possible que la timide Meredith, la vierge de Crestwood, se soit transformée en une femme assez libérée pour se partager entre deux hommes ? Faisait-elle cela par amour, par intérêt ou bien était-ce une des conséquences de l’agression qu’elle avait subie ? Perplexe, Izzie jeta un nouveau coup d’œil au couple qui restait immobile et silencieux, manifestement mal à l’aise.


  • Commentaires

    1
    Mdbailey
    Vendredi 16 Novembre 2018 à 20:11
    J'ai mis des semaines a rattraper mon retard dans cette fic. Bravo . Elle est top sauf que j'aime ni la réaction de Mark (quoique si ça peut rendre jaloux Derek) ni celle de Meredith qui réagit pas.
    Quand a Alex c'est un con mais moins pervers tout de même que Georges.
    2
    Butterfly
    Dimanche 18 Novembre 2018 à 20:39

    Je suis d'accord avec toi, Mark commence à avoir des comportements trop inappropriés et je ne comprends pas comment Meredith ne se rend compte de rien. Il y a quand même des attitudes, des gestes qui ne sont pas normaux de la part d'un ami. 

    3
    Nolcéline 97234
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 19:04

    Bonsoir à tous,  il n'est pas discret non plus Mark .Comment ne pas s'imaginer des choses après ça? De quoi bien relancer les messes basses et tout ça… Et Alex ne se  taira pas par rapport à ça  ce n'est pas son genre no. Je sens bien des allusions mais Mark le fera taire aussitôt si jamais c'est le cas. Bon avant-dernier jour de l'année à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :