• CHAPITRE 799

    Meredith secoua la tête avec un air buté. Non, pas à ce point-là. La façon dont je me comporte avec lui, ce n'est pas normal, je le sais. C'est comme si j'étais droguée. Il arrive et je ne sais plus comment je m'appelle. Un regard, un sourire, et il obtient tout ce qu’il veut de moi, enragea-t-elle. Tu as vu tout à l’heure ? J'étais vraiment en colère avant qu'il rentre et je comptais bien lui faire comprendre que je n'avais pas apprécié son attitude. Je voulais lui dire qu'il n'avait pas le droit de me traiter comme ça. Et puis, il est arrivé et j'ai eu l'impression de perdre toute ma volonté.

    Tu ne lui as pas dit ce que tu avais sur le cœur ?

    Elle soupira avec un air las. Si. En tout cas, j'ai essayé. Mais pendant que je lui parlais, il me regardait, il me souriait, il m’embrassait… Oooh ! grogna-t-elle. Il est tellement sûr de lui ! Mais il a raison de l'être parce que quand il s’est déshabillé, j'ai tout oublié. Je n’ai plus pensé qu’au moment où on allait faire l’amour. Il n'a même pas eu besoin de le demander, il a compris, rien qu'à la façon dont je le regardais, que c'était ce que je voulais, déplora-t-elle. Comment je pourrais ne pas avoir envie de lui ? Il me fait grimper aux rideaux à chaque fois. Mark contracta sa mâchoire. Quand ce n’était pas l’un, c’était l’autre qui venait lui confier à quel point leur sexualité était formidable, épanouissante, hors du commun. Au nom de quoi devait-il s’infliger une telle torture ? Mais tu vois maintenant, je me demande si je ne confonds pas amour et désir, lui apprit Meredith dont la voix venait de se casser. La plupart du temps, je suis bien avec Derek, il me rend heureuse mais à peu de choses près, on ne partage que le sexe. C'est important pour un couple, je le sais, mais pour moi, l'amour, c'est autre chose que ça. Autre chose que je n'ai pas avec Derek. Alors, je ne sais plus quoi penser. Peut-être que je me suis trompée. Oh mon dieu ! Elle doutait vraiment de son amour pour Derek, bien plus que ce que Mark avait cru, en fait. Maintenant qu’il savait cela, jusqu’à quand allait-il pouvoir résister à la tentation ? Parce que tu vois, si je me suis trompée sur les sentiments que j'éprouve pour lui, peut-être que je me suis trompée aussi sur les sentiments qu'il a pour moi, lui confia-t-elle encore. J'ai toujours cru que même s'il ne s'en rendait pas compte, il était amoureux de moi mais peut-être que ce n'est pas le cas. Peut-être que toute notre relation ne repose que sur des faux-semblants.

    Malgré l’espoir qui avait envahi son cœur, Mark eut mal de la voir en pleine détresse. Mer, tout ce que tu viens de me dire, tout ce que tu penses, c’est normal. Tu es tellement jeune et tu as déjà vécu des choses si dures. Tu es perdue, tu ne sais plus vraiment ce que tu éprouves. Sa main passa sur les cheveux de Meredith avant de descendre sur le bras qu’elle caressa de l’épaule au coude. A ta place, je laisserais faire le temps.

    Meredith leva sur lui un regard où transparaissait une réelle angoisse. Tu crois que je saurai un jour ce que je ressens vraiment ?

    En se redressant, elle avait fait bouger sa robe de chambre, ce qui avait eu pour effet d’entrouvrir l’échancrure de sa chemise par laquelle Mark aperçut un sein dont le téton était dressé en avant. Il avait déjà vu sa poitrine, bien sûr, mais la première fois, il n’était que le médecin examinant sa patiente, et les circonstances dramatiques prêtaient peu au désir. Maintenant, il n’était plus que l’amoureux transi que ce spectacle mettait dans un état indescriptible. Il retint de justesse un soupir et raidit son bras pour empêcher sa main de se tendre vers le globe laiteux. Bien sûr, répondit-il enfin, en se forçant à détourner le regard. Le temps t’apportera forcément des réponses.

    J’espère que tu as raison. Meredith reprit sa place au creux de l’épaule de son ami. De toute façon, une fois qu’on sera rentré à San Francisco, je retournerai chez ma tante et je reprendrai mon travail à la boutique.

    Déjà ? Tu ne crois pas que c’est trop tôt ? Si Mark pensait effectivement qu’il était trop tôt pour retourner à la boutique, il éprouva une certaine allégresse en l’entendant dire qu’elle ne comptait pas continuer à vivre avec Derek. Comme si elle ressentait le besoin de prendre ses distances… Pourquoi te précipiter ? Tu peux continuer à vivre dans la maison du parc, tu sais, murmura-t-il.

    Meredith opina de la tête. Oui, je sais, mais si je ne le fais pas maintenant, j’ai peur de ne jamais avoir la force de m’y remettre. Et puis, je m’étais engagée à m’occuper de ma tante, c’était même la condition sine qua non pour qu’elle nous loge gratuitement et ces derniers temps, je l’ai vraiment négligée. Mais surtout, je ne veux pas continuer de dépendre de Derek. J’ai besoin de reprendre le travail si je veux continuer à envisager l’université.

    Il va falloir faire plus que l’envisager, recommanda Mark dont le regard s’était à nouveau égaré sur la poitrine de la jeune fille. Je ne t’ai pas acheté tous ces manuels pour rien. Il devait absolument trouver un moyen de se calmer, sinon il n’aurait bientôt plus la force de se contenir. La solution la plus sage aurait été de se lever et de partir mais c’était hors de question. Même si la souffrance devenait intolérable, il ne voulait pas renoncer à rester près de Meredith.

    Pour la première fois depuis le début de la conversation, celle-ci lui fit un grand sourire. Tu m’as prise en traitre sur ce coup-là. Mais tu as bien fait. Je pense que j’avais besoin qu’on me donne un coup de pied au derrière.

    Heureux de t’avoir rendu service, chuchota-t-il.

    Meredith lui donna un baiser sur la joue. Et toi ?

    Il fut directement sur la défensive. Quoi moi ?

    Comment ça se fait que tu es là ? Tu n’arrives pas à dormir, toi non plus ?


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Jeudi 25 Octobre à 06:47

    Bonjour à tous, s'il lui disait le fond de ses pensées… Il va encore inventer un mensonge.

    Quant à Meredith qui souhaite prendre un peu ses distances avec Derek ça ne m'étonne pas ça se sentait d'ailleurs je l'ai dit il y a peu dans un de mes commentaires. 

    Mais elle a raison d'une certaine manière il faut qu'elle reprenne le cours de sa vie. 

    Derek lui ça va faire mal parce qu'elle n'a pas tort avec elle il n'aime que les bons moments à peu de choses près et là il va le payer.

    S'il n'attendait pas autant pour se décider quant à la tournure de leur relation , ce qu'il éprouve peut-être que les choses seraient différentes?

    Bonne journée de jeudi en ce 25 octobre 2018.

    2
    Butterfly
    Jeudi 25 Octobre à 19:33

    Je trouve que dans ces derniers chapitres, l'histoire monte en intensité. Meredith qui commence à douter, Derek qui panique, Mark qui a du mal à se contrôler, on sent que tout se met en place pour le drame. J'ai peur que le trio explose bientôt 

      • Nolcéline 97234
        Jeudi 25 Octobre à 20:13

        Bonsoir à tous, à mon avis c'est ce qui risque d' arriver. Maintenant que l' histoire de George est  derrière nous il faut de nouveaux rebondissements et quoi de mieux que cette bande qui est fragilisée, eux qui ont toujours été ensemble, soudés et tout ça. Bonne soirée à tous. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :