• CHAPITRE 758

    C’était ce que Derek espérait entendre mais il n’en dit rien. Il ne voulait pas mettre la pression à son amie, de quelque façon que ce soit. Si elle devait se donner à lui, c’était parce qu’elle le voulait, elle aussi, plus que tout, et parce que son désir pour lui surpassait ses peurs. Si ce n’était pas le cas, il préférait attendre. Il avait patienté jusque maintenant, il le ferait encore. Oui, pour elle, il le ferait sans hésiter. Il la prit par la taille pour l’emmener jusqu’à la voiture. Très bien, rentrons alors. Puisque c’est ce que tu veux…

    La jeune fille s'arrêta net de marcher. Et toi, ce n'est pas ce que tu veux ? Tu préfères sortir ?

    Derek posa sur elle un regard où se mêlaient à la fois de l’amusement et un soupçon de reproche. Tu es sérieuse, là ? Tu crois vraiment que j'ai envie d'aller me perdre au milieu d’inconnus qui se tortillent dans un boucan d'enfer alors que je peux passer la soirée en tête-à-tête avec toi ?

    Elle lui sourit. Alors, rentrons.

    Lorsqu’ils arrivèrent à la maison, l’obscurité et le silence leur confirmèrent que les autres locataires étaient absents. Dans l’entrée, Derek hésita un instant sur ce qu’il convenait de faire. Emmener immédiatement Meredith dans leur chambre, c’était, lui semblait-il, manquer de délicatesse. Autant lui dire directement "Allons faire l'amour". Si cela devait arriver, il voulait que cela se fasse naturellement. Mais d'un autre côté, aller au salon, discuter, encore boire un verre, ce n’était guère original. Il voulait quelque chose qui sorte de l'ordinaire, à l’image de cette journée. Il eut une idée en voyant la porte qui menait au sous-sol. Il se tourna vers Meredith avec un sourire désarmant. Suis-moi. Il ouvrit la porte et tira la jeune fille dans l’escalier.

    Où est-ce que tu m'emmènes ? demanda-t-elle. A la piscine ?

    Oui. C'est ce que cette maison a de mieux et on n'en a pas encore profité. Derek poussa une deuxième porte. Le doux clapotis de l'eau lui indiqua qu'il était arrivé à destination. Il appuya sur l'interrupteur et la piscine apparut devant eux. Il regarda Meredith avec un air ravi. Quoi de plus romantique qu’un bain de minuit ?

    Il n'est que 21h, lui signala-t-elle sur un ton un peu railleur.

    Eh bien, un bain de 21h, c'est très romantique aussi, répliqua-t-il.

    Meredith pouffa de rire. D'accord. Je vais aller chercher nos maillots.

    Elle voulut faire demi-tour mais Derek la retint. Pourquoi faire ? s’exclama-t-il. Un bain de 21h, bébé ! On n’a pas besoin de maillot.

    Elle parut inquiète. Mais si jamais Mark débarque ? Ou Callie avec un autre mec ?

    Et pourquoi ils viendraient ? Ils n'ont pas encore mis les pieds ici une seule fois depuis qu'on est là, lui fit remarquer Derek. Et ils n'ont aucun moyen de savoir qu'on y est. On ne risque rien. Il lui lâcha la main et commença à se déshabiller. Bien qu'un peu réticente, elle fit de même. Il fut nu le premier et, sans l'attendre, effectua un impeccable plongeon dans la piscine. Alors qu’est-ce que tu attends ? cria-t-il à son amie, la tête à peine sortie de l’eau.

    Elle lui montra son poignet. Et mon pansement ?

    On s'en fout. S'il se décolle, on le repêchera. Il lui tendit les bras. Elle se dépêcha de retirer ses sous-vêtements avant de plonger, elle aussi, dans l’eau. Elle en sortait à peine la tête que Derek lui lançait un défi. On fait la course ? Le dernier arrivé de l’autre côté devra faire tout ce que l’autre lui demande. Sans attendre sa réponse, il plongea sous l'eau.

    Meredith allait s’élancer quand elle se sentit tirée par les pieds. Elle s’enfonça dans l’eau. Quand elle refit surface en toussant, elle vit son amant qui la regardait d’un air moqueur. Tu triches ! l'accusa-t-elle.

    Même pas vrai ! C’est toi qui ne sais pas nager. Il allait s’élancer à nouveau quand elle sauta sur lui, en prenant appui sur ses épaules pour le faire couler. Il se laissa aller au fond et la contourna pour revenir derrière elle et passer la tête entre ses jambes. Quand il ressortit de l’eau, avec elle, assise sur ses épaules, qui s’agrippait à ses cheveux, il l’entendit crier. Sans se soucier de ses protestations, il la rejeta à l’eau.

    Lorsqu'elle remonta à la surface, elle fut étonnée de voir qu’il n'avait pas bougé. Il aurait pu en profiter pour rejoindre l’autre bord mais, manifestement, il l’attendait. Elle vint vers lui en souriant. Il l’accueillit dans ses bras et, agitant légèrement ses jambes, maintint leurs deux corps à flot, tandis qu’ils échangeaient un long regard chargé de promesses. Il la relâcha et ils rejoignirent le bord de la piscine en nage indienne sans se quitter des yeux. Il la reprit dans ses bras et l'embrassa longuement, goûtant ses lèvres, les pinçant entre les siennes pour les aspirer légèrement, les lécher ensuite, lentement, en prenant tout son temps. Il n’y avait pas d’urgence, la nuit leur appartenait. Il frémit de joie en sentant qu’elle entrouvrait les lèvres, dans une invitation à l’embrasser plus profondément. Leurs langues se retrouvèrent avec bonheur, commençant par se frôler, se lécher, pour finalement se caresser franchement et tourner ensemble. Alors, qui a gagné ? s'enquit Meredith en rejetant en arrière ses longs cheveux trempés.

    Personne. Derek la serra étroitement par la taille et se laissa à nouveau aller dans l’eau, en l’entraînant avec lui. Disons que nous sommes tous les deux vainqueurs.

    Et si tu avais gagné ? Tu aurais voulu quoi comme prix ? se renseigna-t-elle, bien qu'elle se doutât de sa réponse.

    Moi, je ne veux que ce que tu veux, murmura-t-il. Accrochés l’un à l’autre, ils reprirent leur baiser là où ils l’avaient laissé, se laissant flotter sur l’eau, leurs bouches rivées, tandis que leurs mains commençaient à se promener sur leurs corps.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 8 Août à 20:28

    Bonsoir à tous, 

    Merci pour la suite, nus dans une piscine ça appelle au sexe tout ça tongue. J'espère qu'ils ne seront pas interrompus . Bon mercredi soir à tous.

    2
    Samedi 1er Septembre à 07:08
    Ça fait du bien de les voir ensemble avec l'impression qu'ils ne vont pas être interrompu.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :