• CHAPITRE 746

    Mais non, pas du tout. La jeune fille embrassa Mark sur la joue avant de le regarder avec un air contrit. Et toi, tu ne m’en veux plus ?

    Je ne t’en ai pas vraiment voulu, voyons, protesta Mark. J’étais un peu énervé mais c’est tout.

    Alors, n’en parlons plus, conclut Meredith.

    Le visage de Mark s’illumina. D’accord. Ça m’aurait embêté qu’on se fâche pour des bêtises comme ça. Il croisa le regard exaspéré de Derek et comprit qu'il n'avait déjà que trop abusé de son temps. Bon, ben… Il se leva et marcha à reculons vers la porte. Je vais vous laisser… vous préparer. Une longue journée nous attend.

    C’est ça ! fit Derek, plus pressé que jamais de voir son ami s’en aller. A plus ! Mark avait à peine refermé la porte sur lui que Derek se renfonçait sous la couette en reprenant son amie tout contre lui. Tu vois, j’avais raison quand je t’ai dit de ne pas t’en mêler, lui fit-il remarquer avec un sourire bienveillant.

    La culpabilité qu'elle ressentait se refléta sur son visage. Je sais. J’aurais dû t’écouter mais… Mark est tellement gentil avec moi et parfois, je m'en veux parce qu'avant vous étiez tout le temps ensemble, mais maintenant, tu es plus souvent avec moi, et lui, il se retrouve seul. Et Callie est son amie, et en plus, ils ont cette relation, alors je me suis dit que si j'arrivais à les mettre ensemble… Je veux juste qu'il soit un peu heureux, conclut-elle, un peu triste.

    Derek posa la main contre la joue de son amie. Je sais. Tes intentions sont pures mais tu ne peux pas faire le bonheur des gens contre leur volonté. Et si Mark se sent seul, il est assez grand pour se trouver une copine sans qu'on l'aide, crois-moi.

    Meredith soupira. Tu as raison. A partir d’aujourd’hui, je ne me mêle plus de ses affaires ! promit-elle.

    Derek rit. Tu dis ça mais…

    Meredith secoua énergiquement la tête. Non, non, non, je t'assure.

    Derek ne cacha pas qu'il n'était pas vraiment convaincu. On verra ça. Meredith voulut riposter mais il l'en empêcha en posant l'index sur sa bouche. Assez parlé de Mark ! Et si on reprenait la conversation où elle en était avant qu’il n’arrive ?

    Meredith sourit. Et elle en était où ?

    Si je me souviens bien… Derek posa ses lèvres sur celles de son amie et y imprima une série de petits baisers de plus en plus appuyés, tandis que sa main reprenait sa place sur les fesses en les malaxant tendrement. L’idée que peut-être, cette fois, il allait la retrouver totalement le galvanisa. Son érection se raviva. Je crois que je te disais que j'avais terriblement envie de toi, murmura-t-il avec un regard brûlant qui fit frémir sa compagne.

    Moi aussi, j'ai envie de toi, répondit-elle sur le même ton.

    C'est vrai, vraiment ? demanda Derek comme s'il n'arrivait pas à croire à sa chance. La jeune fille fit signe que oui avant de lui tendre ses lèvres.

    Ils étaient en train de s'embrasser passionnément en échangeant des caresses encore assez sages lorsque, après un bref coup sur la porte, celle-ci s'ouvrit brusquement, les faisant sursauter. Mark apparut, tenant à bout de bras un imposant plateau surchargé de mets divers. Le petit-déjeuner est servi, annonça-t-il, tout guilleret. En quittant leur chambre, il avait eu l'impression de s'être conduit comme un imbécile et il en avait éprouvé d'autant plus remords que cela avait fait de la peine à sa chère petite Mer. Désireux de se racheter, et motivé très certainement aussi par l'envie d'empêcher ce qui se préparait entre les amants et qu'il avait deviné dans l'impatience que Derek avait mise à se débarrasser de lui, il avait décidé de leur servir le petit-déjeuner au lit. Il s'était rué dans la cuisine où il avait préparé à la hâte de quoi nourrir le couple, pour revenir le plus rapidement possible en espérant ne pas arriver trop tard. Aussi fut-il heureux, et un peu surpris aussi, de ne rien interrompre d’autre qu'un baiser. Il approcha du lit en ignorant le regard furibond de son meilleur ami. Vous avez faim, j'espère.

    Oh oui ! s'écria Meredith en se redressant.

    Derek s'assit dans le lit. Et que nous vaut cet honneur ? grommela-t-il.

    Disons que j'avais des trucs à me faire pardonner, dit Mark en faisant un clin d'œil à Meredith.

    Celle-ci lui adressa un grand sourire. C’est vraiment trop mignon.

    C’est vrai ? Ça te fait plaisir ? lui demanda Mark avec un sourire ravi qui contrastait singulièrement avec les lèvres pincées de Derek, signe de sa grande contrariété. Celui-ci regrettait de n’avoir pas pensé à fermer la porte à double tour, après le premier passage de son ami. Il commençait à trouver celui-ci un peu trop envahissant.

    Bien sûr ! dit Meredith en regardant avec envie tout ce qu’il y avait sur le plateau. En plus, j’ai super faim.

    Bon, ben, bon appétit, alors. Mark se leva à regret et fit quelques pas vers la porte.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 18 Juillet à 11:56

    Bonjour à tous,

    Franchement tout est bon pour les empêcher de se retrouver seuls c'en est trop là aww. Lui qui soi-disant veut être discret et ne veut pas éveiller les soupçons de Derek ben là il s'y prend mal . Il en fait trop même. Se montrer trop envahissant peut se retourner contre lui . Je sens que les deux chirurgiens vont avoir une discussion .

    Au moins Callie on peut lui reprocher des choses mais on ne peut pas lui reprocher d'être collante elle a compris.

    Il serait temps que Mark en fasse autant de toute façon toutes ses tentatives seront vaines quoi qu'il fasse . On a l'impression de voir un gars au bord du désespoir. 

    J'espère que cela ne va pas durer parce que là je sens que je ne vais trop apprécier poursuivre la lecture des suites suivantes. Bonne fin de matinée et merci pour ce nouveau numéro.

     

      • Nolcéline 97234
        Mercredi 18 Juillet à 15:14

        Bonsoir à tous,

        Je ne dis pas de faire comme Callie no mais il faut qu'il leur laisse de l'espace et de l'intimité.

        On a les deux extrêmes d'un côté on a une nana qui fuit ses amis alors qu'elle est venue en vacances avec eux et de l'autre on a un mec qui colle aux basques. Ce n'est pas possible il faut un juste milieu .

        De quoi faire réfléchir le couple à partir en vacances rien que tous les deux la fois prochaine.

        Bon mercredi après-midi à tous.

         

    2
    Butterfly
    Mercredi 18 Juillet à 18:02

    je suis morte de rire ! J'imagine tellement bien la tête de Derek

    Mais c'est clair, Mark exagère. Il a senti qu'il allait se passer quelque chose et il a tout fait pour contrarier leurs projets. S'il continue, je crains que Derek ne se rende compte de quelque chose et que ça explose

    3
    Dimanche 22 Juillet à 23:00
    C'est très gentil de la part de Mark mais C'est tout de mème sans gêne! On a l'impression qu'il veut surtout les empêcher de se retrouver.
    Alors Mark on se calme et on mais se de l'intimité à ses amis et Fer en va fermer ta porte à clé.

    J'espère que ça ne va pas mal finir entre eux si Derrk se doute de quelque chose.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :