• CHAPITRE 733

    Mais non, t'excuse pas, répondit Mark, un peu triste de constater qu’elle n’était en rien bouleversée comme lui l’était par leur rapprochement fugace. Il la regarda feuilleter ses manuels, lui souriant à chaque fois qu’elle tournait la tête vers lui avec un air ravi. Le bonheur de Meredith était sa plus belle récompense, et sa réussite serait la sienne, car elle réussirait, il n’en doutait pas un instant. Jamais il n’avait cru en personne comme il croyait en elle. Et pourtant, il avait été son premier détracteur, il devait bien l’admettre et il en était encore honteux. Lui qui se targuait d’être si malin, comment avait-il fait pour ne pas se rendre compte, dès leur première rencontre, qu’elle était merveilleuse ? Il avait été abusé par les apparences, ne voyant pas la beauté qui se cachait derrière les vêtements informes. Quel imbécile ! Et surtout, pourquoi ne s’était-il pas rendu seul à la boutique, le jour où Alex leur avait parlé des nouveaux propriétaires ? Qui sait, s’il n’avait pas été aussi aveugle, vaniteux et stupide, cela aurait pu être lui, le petit ami de Meredith, et non Derek.

    Celui-ci justement passa le nez à la porte. Je peux entrer ?

    Le visage de Meredith s'illumina. Viens vite voir le cadeau que Mark m'a offert.

    Derek s’approcha en souriant. Un cadeau ! Mais qu’est-ce que ça peut bien être ?

    C'est ça ! Prends-moi pour une idiote, répliqua la jeune fille. Comme si tu n'étais pas au courant !

    Je l'ai été dix minutes avant toi, lui apprit Derek. En-dehors de ça, il ne m'avait rien dit. Il a tout comploté tout seul dans son coin.

    Je ne voulais pas risquer qu'il me pique mon idée, blagua Mark en faisant un clin d'œil à la jeune fille.

    Ton excellente idée, rectifia celle-ci. Mais maintenant, j'ai la pression. Et plus aucune excuse pour ne pas y aller, même si ça ne résout pas tous les problèmes.

    Chaque chose en son temps ! clama Mark. Va visiter le campus, discute avec les profs et réussis le SAT. On verra le reste après.

    Derek alla déposer sur le bar les deux bouteilles de vin qu'il avait achetées. En tout cas, tu as mis la barre très haut. Je vais devoir me creuser la tête pour trouver un cadeau qui soit au moins aussi intéressant que le tien.

    Perds pas ton temps, mec ! Je suis le meilleur. Mark esquissa une petite danse pour célébrer sa suprématie.

    Ses amis le regardèrent faire en souriant avant que Meredith ne s'adresse à son amant. De toute façon, tu m'as déjà fait suffisamment de cadeaux. Bloomingdale's, Aspen, c'est déjà bien assez.

    Déclarer forfait ? Et que Mark remporte la palme du plus beau cadeau sans que je ne fasse rien ? Derek secoua énergiquement la tête. Hors de question !

    Meredith soupira. Tu es désespérant. Elle prit les manuels et les emmena au salon, où elle s'installa confortablement dans le canapé pour les feuilleter attentivement.

    Bon, quand est-ce qu'ils vont le livrer, ce repas ? lança Derek en la suivant du regard. Je commence à avoir sérieusement la dalle, moi !

    Mark consulta sa montre. Il est 18h25. Ils sont encore dans les temps.

    Je leur laisse encore un quart d'heure. Après, on les rappelle, décréta Derek. Il rejoignit son amie qui, les sourcils froncés, était plongée dans le manuel d'algèbre. Pourquoi cet air soucieux ? s'enquit-il en s'asseyant à ses côtés.

    Elle referma le livre en le claquant. Parce que je me rends compte que je suis folle de vouloir faire la psychologie.

    Mark se rapprocha de ses amis. Pourquoi ?

    Parce que c'est une matière pour laquelle je vais devoir passer un SAT en sciences et que je suis nulle là-dedans, justement, expliqua la jeune fille avec un air découragé. Et là, les maths, je ne me souviens plus de rien. Les théorèmes, les équations et tout ça, je ne sais même plus ce que c'est.

    C’est à ça que servent les manuels, Mer, déclara Mark. A te rafraîchir la mémoire.

    Rafraichir la mémoire ne suffira pas, déplora Meredith. Va falloir que je réapprenne tout depuis le début. Et ce sera sûrement la même chose pour les sciences. J'vais galérer !

    Derek lui enleva le livre des mains pour prendre celles-ci dans les siennes. Tu oublies quelque chose, bébé. C'est que tu ne seras pas toute seule dans cette galère. On va t'aider, promit-il. Il se trouve que les maths et les sciences, c’est notre domaine.

    Ouais, il paraît qu’on n’est pas trop mauvais, renchérit Mark. Il posa la main sur l'épaule de Meredith. Tu penses bien qu’on ne va pas te laisser tomber tout de même.

    Et vous croyez que ça suffira ?

    Bien sûr que ça suffira ! s’exclama Mark, plein d’assurance. Avec nos trois cerveaux réunis, on va conquérir le monde !

    Meredith se mit à rire. Je me contenterai de l'université.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Jeudi 31 Mai à 17:47

    Bonsoir à tous , avec l'aide des deux médecins , une bonne remise à niveau et du travail ça devrait aller. Ce ne sera pas facile mais bon rien ne l'est alors qu'elle s'y mette avec sérieux, implication et dévouement . Bonne fin d'après-midi à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :