• CHAPITRE 730

    Dieu merci, Saint Brian est parti ! s'écria Derek avec autant d'ironie que d'amertume.

    Pourquoi tu dis ça ? lança Meredith sur un ton légèrement agressif.

    Parce qu'il m'a saoulé avec ses bons conseils et ses leçons de morale, répondit Derek.

    Et ça justifie que tu aies été aussi odieux avec lui ? répliqua la jeune fille.

    Je n’ai pas été odieux, protesta Derek. Mais je ne suis pas là… - il fit une grimace censée représenter Meredith en admiration devant Brian - aaahhh… bouche bée devant lui, à boire toutes ses paroles.

    Je ne suis absolument pas bouchée bée devant lui, se défendit Meredith. Et je ne bois pas ses paroles. C'est juste que j'ai apprécié de parler musique avec quelqu'un qui aime plus ou moins la même chose que moi.

    Et qui dit que je n'aime pas les mêmes chanteurs que toi ? Pourquoi tu ne m’as jamais dit que tu étais fan de Britney Spears ? demanda Derek avec une moue boudeuse.

    Parce que tu ne me l'as jamais demandé, tiens ! rétorqua Meredith. Et aussi parce que l'occasion ne s'est pas présentée. J'avais douze ans quand elle a commencé à chanter. Mes goûts ont quelque peu évolué depuis. Et de toute façon, je n'ai jamais pensé que c'était ton genre musical.

    Derek se vexa d'emblée. Pourquoi ? Je suis trop vieux pour ça, sans doute !

    Meredith leva les yeux au ciel. Personne ne dit ça. Mais sois honnête, tu en connais beaucoup des hommes qui sont fans de Britney ? Surtout à ton âge. Moi pas. Alors, n'essaie pas de me faire croire que tu aimes ses chansons. 

    Non, pas vraiment, admit Derek du bout des lèvres.

    Bon, eh bien, alors, pourquoi tu me fais cette scène ridicule ?

    Assis dans son fauteuil, Mark avait suivi la conversation comme s'il assistait à une pièce de théâtre. Un véritable vaudeville ! Je crois que ça s’appelle la jalousie, expliqua-t-il, hilare, à l’attention de Meredith.

    Celle-ci prit un air ahuri. Jalousie ? Vis-à-vis de Brian ? Parce que j'ai discuté pendant un quart d'heure de musique avec lui ? C'est ridicule ! Derek lui lança un regard noir. Ce n'est pas parce qu'on a les mêmes goûts musicaux qu'on va sortir ensemble, poursuivit-elle. En plus, il est avec Callie et il a plutôt l'air de tenir beaucoup à elle.

    Mark eut l'air sceptique. Oui, enfin, ne te fais pas trop d’illusions. Ça ne va pas se terminer par un mariage, leur histoire. Une fois qu’il aura eu ce qu’il voulait… Je ne suis pas convaincu qu’on le reverra demain, ce brave Brian.

    Je n'ai jamais dit qu'ils allaient se marier, objecta Meredith. Mais ça ne m'étonnerait pas du tout que ça continue entre eux. Ils ont l'air bien ensemble. Et je ne le connais pas mais il me donne l'impression de ne pas être intéressé que par le sexe. L'argument fit ricaner les deux hommes, mais elle choisit de les ignorer. Dans tous les cas, je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas marcher entre eux.

    Peut-être parce qu’il a une vingtaine d'années et qu’elle, elle en a trente-trois, avança Derek, moqueur.

    Oui, comme nous, lui fit remarquer sa petite amie.

    Il fronça les sourcils. Comment ça ?

    Meredith haussa les siens, ce qui fit plisser légèrement son front. Ben oui, j'ai vingt-et-un ans et toi, trente-cinq. Je dirais même que la différence d'âge est plus grande entre nous qu'entre eux.

    Derek hocha la tête avec un air supérieur. Rien à voir ! 

    Meredith se mit à rire. Comment ça, rien à voir ? Ben si, justement. Ou alors, tu considères que c'est différent pour eux parce que dans leur cas, c'est Callie la plus âgée ?

    Mark vint à la rescousse de son ami. Il faut avouer que ça change sacrément la donne.

    Meredith parut interloquée. Ah bon ! En quoi ?

    Eh bien, tout simplement, parce que d'un point de vue physique, une femme vieillit beaucoup plus vite qu'un homme. A trente-trois ans, évidemment, il n’est pas encore question de ça mais dans quinze ans… Inconscient des foudres qu’il allait déchaîner, Mark commença à développer sa théorie. Sauf pépin de santé, un homme de cinquante ans est encore dans la force de l'âge et sa libido est intacte, tandis qu'une femme… La ménopause est là et…

    Meredith lui coupa la parole. Et tu es un fameux macho ! Tu veux qu'on parle du nombre d'hommes de cinquante ans qui prennent déjà du Viagra ? A part la reproduction, je crois que de nos jours, la femme de cinquante ans peut être autant dans le coup qu'un homme. Elle se tourna vers Derek. Pour des hommes qui se disent modernes, vous avez vraiment des idées d'un autre temps.

    Il était hors de question pour Derek de reconnaitre qu'il avait tort. De toute façon, la question ne se posera même pas. Je te parie ce que tu veux que, demain, Brian aura disparu de nos vies et tant mieux ! Il m’a pompé l’air avec sa morale à deux balles.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Jeudi 31 Mai à 17:17

    Bonsoir à tous, alors là ils me déçoivent ces messieurs .

    Meredith a bien réagi yescool. Bonne fin d'après-midi à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :