• CHAPITRE 724

    Callie revint dans la pièce en tirant sa nouvelle conquête par la main. Je vous présente Brian. On s'est rencontré à Snowmass justement. Brian, qui paraissait un peu gêné, salua les amis de Callie d'un timide sourire accompagné d'un signe de tête.

    Salut, lança Meredith avec un grand sourire. Elle avait été surprise en voyant entrer ce beau jeune homme à peine plus âgé qu'elle, d’après ce qu’elle pouvait en juger. Plutôt grand, élancé, une carrure d’athlète, un visage aux traits fins encadré par des cheveux mi-longs bruns bouclés, et de grands yeux rieurs d'un bleu profond, il avait ce qu'on appelait un physique plus qu'avantageux. Quelle différence avec Donnie ! se dit la jeune fille.

    B'soir, grogna Derek en regardant le nouveau-venu d’un mauvais œil. D’où est-ce qu’elle sortait, la gravure de mode ? Il en venait presque à regretter Donnie et son slip kangourou. Au moins, celui-là, Meredith ne l’avait pas contemplé avec les yeux de merlan frit qu’elle avait pour Brian maintenant. Il devina, en croisant son regard sévère, qu'elle n'appréciait pas l’accueil glacial qu’il réservait à leur visiteur mais il choisit de l'ignorer.

    Quant à Mark, il avait du mal de cacher qu'il était stupéfait. C’était comme si un fantôme avait fait sa réapparition. Les cheveux bouclés, les yeux bleus, le sourire… A quelques détails près, c'était Derek avec quinze ans de moins. Il salua le jeune homme d'une solide poignée de mains. C'est étrange mais vous me rappelez quelqu'un, déclara-t-il avec un petit sourire moqueur. Mais qui ? Il dévisagea Brian en se frottant le menton avant de se tourner vers Callie. Et toi, tu ne vois pas à qui il pourrait ressembler ? lui demanda-t-il avec un air innocent. Le regard hostile qu'elle posa sur lui lui révéla qu'elle aussi avait vu la ressemblance entre les deux hommes. Non ? Oh ne vous en faites pas, ça va me revenir, conclut-il. Il retourna à sa place en ricanant.

    Derek se tourna vers Meredith. Tu veux boire quelque chose, chérie ? Du vin, du champagne ? lui proposa-t-il avec un regard de braise et la main tendrement posée sur son épaule.

    Elle le regarda avec un air goguenard parce qu'elle ne se souvenait pas qu'il l'ait jamais appelée ainsi, ou alors peut-être dans un moment d'intimité particulièrement intense, mais certainement jamais dans une conversation ordinaire, en présence de tierces personnes. Il ne fallait pas être très fûtée pour savoir que cette débauche de tendresse n'était due qu'à la présence de Brian. Monsieur était jaloux et c’était sa façon de marquer son territoire pour indiquer au jeune homme qu’il ne devait pas s’y aventurer, sous peine d’ennuis. Je veux bien un verre de vin, répondit-elle en réprimant son envie de rire.

    Mark sursauta. A cause des antibiotiques, il était hors de question qu’il la laisse boire de l'alcool sous quelque forme que ce soit. Mais il ne pouvait rien dire sous peine d’alerter Derek. Il se mit un peu en retrait et, après avoir vérifié que personne ne faisait attention à lui, il fixa Meredith avec insistance en tendant son bras droit devant lui. L’ai innocent, il le tourna et le retourna en grimaçant légèrement, comme s’il faisait des exercices d’assouplissement. Heureusement, la jeune fille le remarqua assez rapidement. Il pointa alors son index sur le creux de son bras en faisant de grands yeux et en secouant la tête de droite à gauche.

    Meredith comprit immédiatement le message. Finalement, non, j'ai changé d'avis, cria-t-elle en direction de la cuisine où Derek se trouvait déjà. Apporte-moi un coca. Et n'oublie pas de demander à Callie et Brian ce qu'ils veulent boire.

    Il n'y eut aucune réaction mais la jeune fille devina que son amant devait lever les yeux au ciel et peut-être même souffler de dépit. Et effectivement, il revint au salon avec une expression qui dénotait d'une évidente mauvaise volonté. Cal ? dit-il à sa meilleure amie.

    Oh un coca pour moi aussi. Ce sera très bien.

    Il s'adressa ensuite à Brian. Et vous, mon garçon, je peux vous servir quelque chose ? Son ton condescendant agaça Meredith qui lui jeta un autre regard noir. A nouveau, il fit celui qui ne se rendait compte de rien.  

    On a du vin, du whisky et du champagne, énuméra Mark.

    Brian leva la main en guise de refus. Pas d'alcool, merci. Je préfèrerais un soda, sans sucre, si c’est possible.

    Ah oui, sans sucre moi aussi, précisa Callie.

    Mark haussa les sourcils. Pourquoi ? Tu fais régime, ma caille ? Callie se mordit l’intérieur des joues pour ne pas réagir.

    Derek se retint de sourire. Mais certainement. Il repartit à la cuisine, suivi de son meilleur ami.

    La voix forte de ce dernier leur parvint quelques secondes plus tard. Mer, où est-ce que tu as mis les pailles ?

    Les pailles ? Quelles pailles ?

    Les pailles pour les sodas, tiens !

    Les occupants du salon entendirent le rire étouffé des deux hommes. Mon dieu, qu'ils sont bêtes ! s’exclama Meredith, un peu gênée par leur attitude puérile et le manque de respect dont ils faisaient preuve envers Brian. Le mieux, c'est que tu ne fasses pas attention à eux, conseilla-t-elle à ce dernier.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Mardi 1er Mai à 19:19

    C'est vrai qu'ils sont bêtes mais c'est marrant ! smile

    Et Callie, elle ne s'embête pas ! Donnie déjà remplacé et avantageusement apparemment. 

    Je pense que Derek ne va pas trop apprécier la présence de son sosie. 

    2
    Nolcéline 97234
    Mercredi 30 Mai à 10:28

    Bonjour à tous, elle n'est vraiment pas bien ,

    Il faut que Derek ouvre les yeux et aille parler à Callie;

    Et avec Meredith pour l'instant ça se passe bien mais j'espère qu'elle ne deviendra pas au fil du temps suspicieuse?

    Bon mercredi à tous et merci pour la suite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :