• CHAPITRE 723

    Les deux hommes lui lancèrent un regard noir. Feignant d'être désolée, elle mit la main sur sa bouche. Oops. Si ça peut vous rassurer, je connais des garçons de mon âge qui paraissent plus vieux que vous.

    C’est vrai ? fit Derek, enchanté du compliment.

    Mais oui, je t'assure. Et puis, ne t'inquiète pas, j’adore les petits vieux ! le taquina-t-elle.

    Une chance pour toi ! se moqua Mark en s’adressant à Derek.

    Ne la ramène pas ! Tu n’as jamais que trois mois en moins que moi, lui rappela ce dernier avant de se tourner vers Meredith. Ça va, toi ?

    Super bien ! s'exclama-t-elle en toute sincérité. Disparues, la migraine et la fièvre, sans doute grâce à l'antibiotique que lui avait administré Mark. Quand on est rentré, j'avais un peu mal à la gorge mais Mark m'a fait un bon thé au citron et au miel et maintenant, je ne sens plus rien. Elle fit un clin d’œil à son ami en lui souriant.

    Comme dit ma grand-mère, quand rien ne va, un thé, et après tout va, répondit Mark en rendant son sourire à la jeune fille.

    Ah tiens, à propos, comment elle va ? se renseigna Derek. Ça fait un bail que tu ne m’as plus donné de ses nouvelles.

    Mark soupira. Elle va comme on va à son âge. Les petits bobos se multiplient mais ça va. Elle garde bon pied, bon œil, heureusement. Il regarda furtivement le plafond. Je prie le bon dieu tous les jours pour qu’il ne lui arrive rien.

    La grand-mère de Mark est sans conteste la femme la plus importante de sa vie, expliqua Derek à l’intention de Meredith.

    Celle-ci se tourna vers Mark. Et tu ne m'as jamais parlé d'elle !

    Une autre fois, promit Mark.

    Alors, cette première expérience sur des skis, quelles sont tes impressions ? demanda Derek en prenant la main de son amie.

    Je ne pensais pas que ce serait aussi fatigant ! avoua-t-elle. Et j'ai l'impression d'avoir passé plus de temps à faire la file pour prendre le télésiège qu'à skier, sans parler de toutes les fois où je suis tombée.

    Ça se passera mieux la prochaine fois, certifia Derek

    Du remue-ménage dans le hall leur fit comprendre que Callie venait de rentrer. Tiens, voilà notre Casper ! plaisanta Mark.

    On ne peut pas lui reprocher d’être dérangeante, en tout cas, fit remarquer Derek. On l’a peut-être vue deux heures depuis qu’on est arrivé.

    Meredith les regarda avec un air sévère. Ne recommencez pas, vous deux ! Fini les moqueries et les piques ! Surtout sur son physique. N'oublie pas que tu t’en contente facilement quand tu es en manque, lança-t-elle à Mark.

    J'aurais du mal de l'oublier, vu le nombre de fois où tu me le rappelles, maugréa ce dernier.

    Callie entra dans la pièce, l'air rayonnant et salua ses camarades en agitant la main, dans un geste un peu enfantin. Salut. Vous allez bien ? Et cette première journée de ski, ça s'est bien passé ? Je ne sais pas si vous vous en êtes rendu compte, embraya-t-elle sans attendre la réponse à sa question, mais j'ai fait des courses ce matin. J'ai acheté des sodas, du vin, du whisky et aussi plein d'autres trucs, des pâtes, des gâteaux, des fruits…

    Oh merci ! Une chance que tu es là ! se réjouit Meredith. Parce que nous, on avait encore oublié.

    Tu nous diras combien on te doit, intervint Derek.

    Callie secoua la tête. Non, laisse tomber. C'est pour me faire pardonner pour hier soir.

    Ah ! s'exclama Mark. Il voulait faire la leçon à son amie mais le regard de Meredith le fit se raviser. Merci, c'est gentil, se contenta-t-il de dire.

    Satisfaite, la jeune fille reporta à nouveau son attention sur Callie. Et toi, tu as passé une bonne journée ? Tu as fait du ski ?

    Oui, je suis allée à Snowmass, précisa Callie. La poudreuse était vraiment super. Je vous ai cherchés mais je ne vous ai pas trouvés. Par contre… Elle repartit vers le palier.

    Oh merde ! Elle a encore ramené quelqu’un, chuchota Mark à l’intention de Derek, lequel opina de la tête avec un air résigné. Mais vu sa mine réjouie, je te parie que ce n'est pas Donnie, ajouta Mark.

    Espérons qu'elle ait eu le nez plus fin cette fois, commenta Derek. Les deux hommes se turent sous la pression du regard menaçant de Meredith.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 30 Mai à 10:16

    Bonjour à tous merci pour la suite, elle ne s'ennuie pas au moins que dis-je ou du moins si et grave parce que pour ramener un nouveau mec c'est qu'elle n'a pas envie de se retrouver seule ou à tenir la chandelle alors elle occupe ses soirées comme elle peut .

    Elle va faire ça tous les soirs ? Moi je trouve que ce n'est pas cool pour les autres. Espérons que cet homme soit poli et que tous les deux soient discrets.

    Bonne journée à tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :