• CHAPITRE 703

    Mark fit signe à Meredith de venir s'asseoir près de lui. Et te laisser seule avec ce mec ? Même pas en rêve ! Il avait remarqué les regards qu'avait eus l'homme en slip pour la jeune fille et cela avait suffi à éveiller sa méfiance.

    Qu'est-ce que tu veux qu'il me fasse ? dit-elle en s'installant sur le tapis, aux pieds de son ami. Néanmoins, elle était heureuse qu'il soit resté avec elle et qu'il lui ait épargné l'épreuve d’une conversation seul à seul avec Donnie. Elle posa la tête contre les genoux de son protecteur. Touché par ce qui était pour lui une marque de confiance, il étreignit légèrement l’épaule de la jeune fille avant de jouer avec ses longues mèches qu’il enroula autour de son index.

    Donnie surgit soudain, un verre de bière à moitié rempli de champagne dans une main, l’autre étant occupée à lui gratter les fesses. Alors, comme ça, vous venez de San Francisco ? s'enquit-il en s’adressant directement à Meredith qui avait l’air bien plus aimable que l'autre pisse-froid. Il était certain qu’avec elle, il y avait moyen de s’entendre. La preuve, elle était en train de se faire dorloter par le blond alors qu’elle était la petite amie du brun. Il devait s’en passer, des trucs une fois que celui-là avait le dos tourné. Encore une chaudasse ! se dit-il.

    Oui mais moi, je viens de Crestwood dans le Kentucky, répondit la jeune fille en essayant de cacher le dégout que cet homme lui inspirait. Comment Callie pouvait-elle avoir envie de faire quoi que ce soit d’intime avec lui ?

    Ah une fille de la campagne ! se réjouit Donnie. Quelqu’un de simple, sans chichis, comme moi. On va se comprendre, tous les deux, je le savais. Il but une gorgée de champagne et puis, fit une grimace. Franchement, qui pouvait donner autant de pognon pour une saloperie pareille ? Ça ne valait pas une bonne Budweiser. Il aurait tout donné pour en boire une. Malheureusement, il n’y avait rien qui y ressemble de loin ou de près, dans le frigo de ces richards. Vous comptez rester longtemps ? se renseigna-t-il encore.

    On est là pour la semaine, lui apprit Meredith. Ce sont mes toutes premières vacances à la montagne.

    T'as jamais fait de ski ? s'étonna Donnie. La jeune fille hocha la tête. Donnie écarquilla les yeux. C’est vrai ? Mais alors, tu vas avoir besoin de leçons. Si ça te dit, je veux bien m’y coller. Je suis né ici, moi, alors je suis un vrai montagnard, indiqua-t-il en s'asseyant dans un fauteuil.

    On n’a pas besoin de vous, aboya Mark que tout chez ce type indisposait, sa tenue, son allure, sa vulgarité, le fait qu'il se comporte comme s'il était chez lui, qu'il boive du champagne dans un verre à bière sans même faire semblant d'aimer ça, et pire que tout, sa trop grande familiarité avec Meredith. On se débrouillera très bien entre nous et, au besoin, on fera appel à un moniteur. Un vrai ! Le sentant très énervé, la jeune fille s'assit à côté de lui, pour pouvoir le retenir au cas où il aurait la mauvaise idée de vouloir s'en prendre physiquement à Donnie que, de toute évidence, il ne supportait pas.

    L'amant d'un soir de Callie haussa les épaules avec un air indifférent. Si ça ne vous dérange pas de dépenser inutilement du fric, c’est bon pour moi. Il se leva brusquement et repartit à la cuisine.

    Calme-toi, murmura Meredith à l'intention de Mark.

    Ce dernier n'eut pas le temps de lui répondre. Donnie était déjà de retour avec, à la main, le ravier en verre dans lequel Meredith avait mis les restes de jambalaya. Il reprit sa place dans le fauteuil et, écartant ses cuisses velues, se gratta énergiquement les testicules. Mark et Meredith échangèrent un regard interdit avant que la jeune fille ne se cachât le visage contre l’épaule de son ami pour masquer le fou rire qui la gagnait. Elle ne savait pas ce qui était le plus drôle, l'extrême manque d'éducation de Donnie ou l'air ahuri de Mark. Quant à ce dernier, qui n'avait pas réagi tant il était estomaqué, il crut halluciner lorsqu'il vit l'homme lâcher ses attributs pour plonger la main dans le plat de jambalaya, en prendre une poignée qu’il enfourna dans sa bouche, et puis se lécher les doigts en faisant claquer ses lèvres. Mmm ! C’est vachement bon, ce truc, dit Donnie. Mais ce serait meilleur si c’était chaud. Dégoutée, Meredith regarda le ravier avec le sentiment d'un terrible gâchis. N’y tenant plus, Mark se leva et sauta sur le plat au moment même où Donnie allait y remettre la main. Hé mais où vous allez avec ça ? protesta ce dernier. J’ai encore faim, moi. Et la fille en bas aussi. J’allais lui en apporter.

    Meredith entendit le bruit d’une porte d’armoire que l’on claque et, aussitôt après, vit revenir Mark, un paquet de chips à la main. Il le jeta sur les genoux de Donnie. Voilà, ça fera l’affaire. Maintenant, dégagez !

    Donnie le regarda en souriant. Bien souvent, les gens le prenaient pour un imbécile mais il n’en était pas un, loin de là ! Il avait bien compris que, si le mec aux allures de viking était tellement pressé de le voir disparaitre, c’était parce qu’il voulait faire son affaire à la blondinette, avant le retour du petit nerveux. Voilà pourquoi il était si agressif. Il était excité, le brave ! Mais fallait le dire ! répondit-il en faisant un clin d’œil tellement appuyé qu’il en déforma son visage. Il se leva et, tout en continuant ses clignements d’yeux grivois, se dirigea vers la porte, les chips à la main. Et vous avez bien raison. Faut se donner du bon temps tant qu’on peut ! D’ailleurs, moi, j’y retourne parce que votre copine, là en bas, c’est une gourmande. Elle en veut, la garce.

    Ces dernières paroles furent prononcées à l’instant même où Derek rentrait dans la pièce. Il n’eut aucun mal à comprendre ce dont il était question. Son regard vers Donnie fut lourd de mépris et de rage. Callie est notre amie et je ne permettrai jamais à personne de lui manquer de respect comme vous venez de le faire.

    Vous moins que tout autre, commenta Mark.


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 21 Mars à 20:45

    Bonsoir à tous, cette scène c' est dingue .

    Je ne suis pas sûre qu' il ait le temps de remonter à mon avis il va prendre la porte et vite fait! Bon mercredi soir à tous. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :