• CHAPITRE 6

    Une heure et quelques verres plus tard, Derek poussait la porte de la chambre 1714 et s’effaçait pour laisser entrer Rose. Ici, nous serons plus à notre aise… pour faire connaissance, dit-il pour la rassurer. Il retira sa veste qu’il jeta sur le premier fauteuil à sa portée. Il s’assit sur le bord du lit et tapota l’édredon à côté de lui, pour inviter la jeune femme à le rejoindre. N’aie pas peur. Je ne vais pas te manger.

    Mal à l’aise, Rose vint s’asseoir à ses côtés. Derek tenta de mettre un soupçon de tendresse dans le sourire qu’il lui adressa. Il lui passa la main dans les cheveux pour ensuite glisser dans son cou, ce qui lui permit de l’attirer vers lui. Il l’embrassa, insinuant directement sa langue entre ses lèvres. Dans le même temps, il se mit à déboutonner son chemisier. Elle l’arrêta aussitôt. Derek… je dois te dire. Je ne couche jamais au premier rendez-vous. 

    Cette conne commence à me gonfler avec son premier rendez-vous, pensa Derek. Il se laissa aller en arrière pour s’allonger sur le lit et mit sa main devant ses yeux. Alors, toi aussi, tu me rejettes ! 

    Mais non, protesta Rose avec une voix aigue. Pourquoi tu dis ça ? 

    Derek prit une intonation mélodramatique. Oh ! Ne te fatigue pas. J’ai compris. Je ne te plais pas, je le vois bien. De toute façon, j’ai l’habitude. Personne ne veut de moi. Il tourna la tête sur le côté, comme s’il voulait dissimuler son émotion. 

    Rose s’agenouilla sur le lit, à côté du chirurgien, et prit le visage de ce dernier entre ses mains, pour l’obliger à la regarder. Qu’est-ce que tu racontes ? Tu me plais beaucoup. Et à la clinique, toutes les filles rêvent de sortir avec toi. 

    Derek ricana tristement. Ah oui ? Alors pourquoi je me retrouve seul tous les soirs ? Je te plais mais tu ne veux pas de moi ! Tu me repousses, accusa-t-il sur un ton douloureux. Je n’avais pas besoin de ça… surtout après ce que j’ai vécu aujourd’hui… Tout ce stress. Il lui lança un regard désespéré. J’ai eu si peur pour ces petites filles… J’ai juste besoin de tendresse. Il eut du mal à retenir un sourire quand elle effleura son sexe à travers son pantalon.

    Je ne couche pas, murmura Rose. Mais si tu veux, je peux… je peux m’occuper de toi.

    Pour toute réponse, Derek prit la main de la jeune femme et la posa sur son entrejambe Ce sera toujours mieux que rien, se dit-il. Quand Rose eut ouvert sa braguette, il souleva ses fesses et abaissa son pantalon à mi-cuisses. Délicatement, presque timidement, Rose saisit la verge déjà en érection et commença à la masturber lentement. J’ai envie de sentir tes lèvres, chuchota Derek. La jeune femme ferma les yeux et posa ses lèvres sur le gland turgescent. Elle le lécha rapidement. Montre-moi que tu es la meilleure, gémit le chirurgien. Sa main enserrant le pénis dans un lent va-et-vient, Rose avala le membre tendu. Ses lèvres accompagnèrent ses doigts, avançant et reculant au même rythme. De son autre main, elle alla chercher les testicules pour les malaxer tendrement. Petit à petit, ses lèvres se resserrèrent autour de la verge, l’aspirant de plus en plus profondément, le retirant parfois pour lécher le gland et en titiller le méat. Derek se retira. Attends, je veux te voir. Il s’assit sur le bord du lit, obligeant Rose à se mettre à genoux devant lui. Vas-y… Suce-moi… Suce-moi fort pour que je m’en souvienne toujours. Elle reprit aussitôt son sexe en bouche, l’avalant aussi loin que possible. Elle se prit au jeu et accéléra la cadence. Elle leva vers son compagnon un regard interrogateur. Il lui sourit. C’est très bien, continue, ne t’arrête surtout pas. Il appuya sur sa tête pour qu’elle l’abaisse. Mark a raison, pensa-t-il avec amusement. Elle fait peur ! Il réprima un rire en se rappelant la comparaison que son ami avait faite avec Kermit la grenouille. Il ferma ses yeux et tenta de faire abstraction de tout, même d’elle, pour ne se concentrer que sur le mouvement des lèvres et des mains sur son sexe. Il ne put s’empêcher de penser qu’elle n’était pas très douée, le rythme et le mouvement restant toujours les mêmes. On ne va pas y passer la nuit, se dit-il. Putain, j’ai trente-cinq ans, pas quinze. Qu’est-ce qu’elle croit, elle ? Il saisit la tête de la jeune femme entre ses mains et fit bouger son bassin pour faire buter son gland au fond de sa gorge.

    Rose s’écarta prestement. Derek… je ne veux pas… je ne vais pas jusqu’au bout.

    Derek soupira. Décidément, cette soirée était pourrie. Ben, termine-moi à la main, alors. Elle empoigna son membre et l’agita vigoureusement jusqu’à ce qu’il éjacule dans sa main. Merci, lui dit-il après en déposant un baiser sur son front.

    C’était bien ? Tu as aimé ? demanda Rose, inquiète.

    C’était super, répondit Derek sans conviction aucune. Il se leva et remonta son jean. 

    Je reviens, dit Rose en lui montrant la porte de la salle de bains.

    Je t’en prie. Prends tout ton temps. Elle n’avait pas encore refermé la porte de la salle de bains derrière elle que Derek saisissait sa veste et qu’il sortait de la chambre sans faire de bruit. Il eut néanmoins l’élégance de passer à la réception pour régler la note de la chambre. 


  • Commentaires

    1
    Nolcéline 97234
    Mercredi 12 Février 2014 à 20:46

    Bonsoir à tous, merci pour la suite il a obtenu ce qu'il voulait et maintenant il s'en va en catimini!!

    J'espère que lorsqu'elle sortira de la salle de bain elle se rendra compte qu'elle s'est faite avoir et que Derek l'a manipulait depuis le début de la soirée!!

    Bonne soirée à tous.

    2
    indy11
    Mercredi 12 Février 2014 à 21:41

    Nan mais celui là !!! Ca ne me surprend pas par rapport au personnage décrit depuis le début de la fic.

    J'ai même de la compassion pour cette pauvre Rose qui n'a rien vu venir ...

    3
    Camille-flow
    Mercredi 12 Février 2014 à 22:41

    Il va être grand temps que quelqu'un lui fasse comprendre que c'es manières de faire son plus que grossière !!

     

    "Il eut néanmoins l’élégance de passer à la réception pour régler la note de la chambre. " 

    "Elegance" , non mais ça va pas la tête Mme Boa !!! il n' y a rien du tout d'élégant là dedans ! Je veux retrouver mon Derekounet... 

    4
    Nolcéline 97234
    Mercredi 12 Février 2014 à 23:16

    Bonsoir à tous,concernant le fait qu'il ait réglé la note de la chambre je dirais que c'est la moindre des choses après la façon dont il s'est comporté avec elle, d'ailleurs j'espère qu'il ira s'excuser auprès d'elle!!

    Bonne nuit à tous.

     

    5
    sammy
    Jeudi 13 Février 2014 à 00:10

    Quel gougat  !!!

    6
    etoile26
    Jeudi 13 Février 2014 à 09:51

    Derek ce conduit comme un enfoirer ! il n'a aucun droit de traiter une femme comme il le fait

    7
    Shera-Barry Sloane
    Jeudi 13 Février 2014 à 11:04

    Pour une fois je vais défendre Derek, il a eu raison de traiter Rose comme ça, elle a fait sa "fausse chaudasse"...il a obtenu sa gâterie et sans filet ni hésitation, quand elle a été décidée, il a pris son boulot à coeur...... et il la plante ! Ben c'est bien fait pour elle ! 

    je suis féministe et je me battrais toujours pour le droit et la dignité des femmes mais là, je ne peux défendre une nana qui se permet de traiter ma cousine Sharla comme elle l'a fait !!!

    Sharla, au moins, n'irait pas se vautrer comme elle l'a fait pour les beaux yeux d'un niqueur professionnel sans foi ni loi !!! on a des principes dans la famille, jamais le premier soir et surtout faut se sentir aimer pour coucher....donc Derek aurait dû attendre au moins qu'il me prouve son amour.....autant dire que compte tenu de son pedigree qui se rapproche plus du "mafioso du sexe" que du prince charmant de cendrillon.

    Quant au fait de payer la note de la chambre, c'est pour se donner un semblant de grand monsieur...avec un fond humain....ou alors c'est qu'il peut déduire la note de frais de ses impôts....

     

    je vais croire à un fond humain, peut être qu'il est un mec bien au final..m'enfin ça ne se voit pas du tout !!!

    8
    Valerie
    Jeudi 13 Février 2014 à 13:00

    Non mais quel comédien celui-là "J'ai compris, je ne te plais pas, je le vois bien. De toute façon, j'ai l'habitude, personne ne veut de moi"...etc. 

    Et l'autre gourdasse, elle croyait quoi, qu'il l'emmenait dans une chambre pour faire un scrabble ? Vu sa réputation, elle aurait du avoir des doutes quand même, m'enfin...

     

     

     

     

    9
    Béné
    Jeudi 13 Février 2014 à 22:00

    D'accord avec Valérie, un grand comédien ce Derek! Ceci dit, Rose n'est pas fûtée. Elle imaginait quoi en entrant dans la chambre avec lui?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :