• CHAPITRE 3

    Les deux hommes étaient en train de se sécher lorsque Mark interpella son ami. Dis donc, t’as pas été tendre avec l’infirmière de bloc, tout à l’heure.

    Elle est vraiment trop conne, asséna Derek avec mépris. Je ne supporte pas les godiches.

    T’avais pas couché avec elle à une époque ? demanda Mark. Derek opina de la tête avec un air sombre. Comment elle s’appelle déjà ? se renseigna Mark

    Qu’est-ce que j’en sais moi ? grommela Derek. Shania… Shawna… Sheila… Sharla… J’ai oublié.

    Mark rit  Tu couches avec une nana et tu ne te souviens même pas de son prénom ?

    Je ne me souviens que de celles qui valent la peine et là… Derek grimaça. Elle est aussi mauvaise dans une salle d’op’ que dans un pieu. D’ailleurs, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Quand tu baises mal, tu travailles mal, décréta-t-il. Dès demain, je la fais renvoyer.

    Mark l’approuva d’un signe de tête. Bonne idée, ça obligera Webber à en engager une autre. Il faut renouveler le cheptel de temps en temps, dit-il en enfilant son pantalon. Bon, alors, on va manger un bout pour fêter notre succès ? Qu’est-ce que tu dirais d’aller au Niebaum-Coppola.

    Derek souffla bruyamment. Pfft ! T’as pas mieux ? On bouffe vraiment mal là.

    On s’en fout, rétorqua Mark en examinant les quelques chemises qui pendaient dans son vestiaires, pour choisir celle qu’il allait mettre. On ne va pas là pour la gastronomie mais pour se montrer. Avec un peu de chance, on pourrait voir Francis Ford Coppola.

    Mon pauvre vieux, comme tu peux être snob parfois, déplora Derek en fermant son jean. Je me fous de croiser Coppola. Après une journée comme celle-ci, j’ai simplement envie de bien bouffer. Alors, j’aimerais autant aller au Scala's Bistro.

    Sachant qu’il n’obtiendrait pas gain de cause, Mark s’inclina. Si tu préfères ! Et après, on se met en chasse. Moi, après un bon repas, faut que je baise. Il enfila les chaussures italiennes qu’il avait achetées la veille chez Barneys New York pour quatre cents dollars. C’est excellent pour la digestion. On pourrait sortir au Factory. Là, ils ne laissent entrer que les jeunes et jolies poulettes. On pourra faire notre marché.

    Derek passa une chemise d’un blanc immaculé et impeccablement repassée. Toi, tu fais ce que tu veux. Moi, j’ai des projets. A 22h pétantes, je dois être dans le hall de la clinique.

    Pourquoi ? demanda Mark, surpris.

    J’ai rendez-vous avec une petite infirmière, lui annonça Derek.

    Laquelle ?

    Je ne sais pas si tu la connais, dit Derek en se regardant dans le miroir pour juger de l’effet qu’il faisait. Elle travaille ici depuis une quinzaine seulement. Ça fait une semaine que je pose mes jalons et ce soir, j’emporte le morceau.

    Elle est comment ? s’enquit Mark avec curiosité

    Son ami prit un air désabusé. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? C’est une fille… pas très grande, longs cheveux bruns, plus ou moins vingt-cinq ans… Elle s’appelle Rose.

    Mark fronça les sourcils. Rose ? Ah oui ! Je vois. Bof… pas terrible.

    Derek sourit. Ce n’est pas Miss Californie, je suis bien d’accord. Mais bon, elle n’est pas si mal. De toute façon, pour ce que je veux en faire…

    Mark dévisagea son meilleur ami avec un certain scepticisme. Tu as bien regardé ses yeux ? On dirait des boules de billard.

    Derek ricana avec méchanceté. Si tu crois que ce sont ses yeux que je vais regarder quand je vais la sauter…

    Ben, quand même, insista Mark. A moins de lui mettre un oreiller sur la figure, tu ne pourras pas éviter de les voir. Cette fille me fait peur. Elle me fait penser à Kermit la grenouille.

    Derek referma la porte de son vestiaire en la claquant. Si elle fait Piggy la cochonne en même temps, ça me va.

    Mark hocha la tête avec un air faussement désapprobateur. Derek… Derek, mon ami... Où est passé le jeune homme romantique et fleur bleue que tu étais adolescent ?

    Une ombre passa sur le visage de Derek. Mort à la faculté de médecine. 


  • Commentaires

    1
    Manon
    Dimanche 9 Février 2014 à 20:59

    Je n'aime vraiment mais alors vraiment pas l'attitude de Mark et Derek, ils sont juste odieux !

    2
    Nolcéline 97234
    Dimanche 9 Février 2014 à 21:15

    Bonsoir à tous, ils sont toujours aussi détestables c'est le moins qu'on puisse dire!!

    Comment peut-on parler ainsi?

    Bonne soirée à tous.

    3
    indy11O
    Dimanche 9 Février 2014 à 21:22

    Quel bonheur de retrouver ces deux goujats !  Pour l'instant, comme le dit Nolceline ils sont tout simplement détestables ! Imbus de leur personne, prétentieux et surtout prennent les filles pour de la viande! Il me tarde de lire la suite de leurs aventures

    Bonne soirée

    4
    sammy
    Lundi 10 Février 2014 à 00:07

    Deux ignobles personnages. Comment peut-on être aussi infects ???

    5
    etoile26
    Lundi 10 Février 2014 à 09:03

    Aussi cons l'un que l'autres

    6
    Eoline
    Lundi 10 Février 2014 à 09:34

    Pfff! je ne me rappelais plus qu'ils étaient aussi puants.

    7
    Valerie
    Lundi 10 Février 2014 à 12:41

    Tu ne les as pas loupés Boa, non mais quels mufles !!! 

    8
    Camille-flow
    Lundi 10 Février 2014 à 17:23

    Ah ben ces deux là en tiennent vraiment une couche ! Ils ne connaissent pas le mot respect !

    9
    glamour
    Lundi 10 Février 2014 à 18:20

    Ils ont beaux être d'excellents chirurgiens mais leur arrogance m'énerve et m'exaspère au plus au point il faut vraiment que quelqu'un les remette a leur place et vite.

    10
    Béné
    Lundi 10 Février 2014 à 22:30

    D'accord avec vous toutes les filles! Y a pas assez de mots pour décrire leur attitude...

    11
    van
    Lundi 7 Avril 2014 à 11:46

    Et bien c'est de pire en pire! 

    Certes je déteste Rose mais la les 2 en parlent vraiment comme si c' était un objet! 

    12
    fanfaniche
    Dimanche 28 Juin 2015 à 16:43

    Hahaha......  !!!!   trop drole ! cool

    La plupart des mecs a ce comportement, arretez de réver les copines ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :