• CHAPITRE 1110

    C’est ça, cocotte ! On en reparlera tout à l’heure, tonitrua Mark, hilare, avant de refermer la porte du vestiaire qu’il partageait avec Derek. Celle-là, ça fait une semaine qu’elle me chauffe, dit-il à son meilleur ami qu’il avait entraperçu en entrant dans la pièce. Sans vraiment lui prêter attention, il continua à lui parler tout en retirant sa veste qu’il fit pendre dans son casier. Elle croit qu’elle peut me faire tourner en bourrique mais pas à moi, mon vieux, pas à moi. Ce soir, elle va savoir comment je m’appelle. Il abaissa les yeux vers son bassin avec une satisfaction évidente. Ça tombe bien parce que Hulk en a plus que marre de rester inactif. Il a envie de mettre le nez dehors pour autre chose que pisser. Etonné du manque de réaction de Derek, Mark se tourna vers lui. Ce fut seulement à ce moment qu’il remarqua sa posture, assis sur un banc, la tête penchée en avant et les yeux qui paraissaient rivés sur ses mains jointes. Mark soupira, devinant instantanément quel allait être le sujet de la discussion. Ça ne s’est pas arrangé avec Meredith ? demanda-t-il doucement, comme s’il ne voulait pas traumatiser son meilleur ami plus qu’il ne semblait déjà l’être. Il n’obtint aucune réponse. Derek… L’intéressé releva enfin la tête et Mark fut frappé par le désespoir qui assombrissait son regard. Qu’est-ce qui se passe ? C’est à cause de Meredith ? Derek opina légèrement de la tête. Mais nom de dieu ! s’emporta Mark. Quand est-ce que vous allez cesser de jouer tous les deux ? Tu l’aimes. Elle t’aime. Alors qu’est-ce que vous attendez pour vous remettre ensemble et arrêter de faire chier le monde ?

    On est de nouveau ensemble, Mark, répondit Derek d’une voix lasse. C’est pas ça, le problème.

    Pressentant que la conversation allait être longue, Mark vint s’asseoir à côté de lui. Alors, c’est quoi cette fois ?

    Est-ce que tu… Derek se tut, hésitant quant à la façon de formuler sa question. Est-ce que tu crois… Il soupira et Mark se demanda ce qu’il avait de si difficile à dire. Est-ce que tu m’imagines en père de famille ? lâcha enfin Derek.  

    Mark écarquilla les yeux. Toi ? Euh… Pourquoi tu me demandes ça ? Tout à coup, il fronça les sourcils. Ah non ! Me dis pas que Mer est enceinte ! Son estomac qui se nouait et la sensation d'avoir une boule dans la gorge lui indiquèrent que les sentiments qu'il éprouvait pour la jeune fille n'avaient pas diminué autant qu'il se plaisait à le croire, ce qui le contraria fortement.

    Agacé, Derek fit claquer sa langue contre son palais. Mais non ! C’est juste une discussion qu’on a eue. Comme ça.

    Et c’est une simple discussion qui te met dans un état pareil ? s’étonna Mark, tout en se reprochant les illusions que, de toute évidence, il entretenait encore, compte tenu du soulagement qu'il venait de ressentir en apprenant que Meredith n'allait pas devenir mère de famille.

    Derek regarda son ami avec un air choqué. Est-ce que tu as compris ce que je viens de te dire ? Elle veut un enfant, Mark ! Pas tout de suite, bien sûr, crut-il bon de préciser. Pas avant d’avoir fini ses études en tout cas, mais tout de même… Quand tu penses qu’elle a déjà réfléchi au prénom ! s’écria-t-il avec un ton horrifié.

    Mark ne put s’empêcher de sourire. Cela ne le surprenait pas du tout. Au contraire, il imaginait sans peine la petite fille de Crestwood planifier sa vie future jusque dans les moindres détails. Maintenant qu’elle avait trouvé l’homme de sa vie, elle pouvait commencer à mettre tout en place pour que ses rêves deviennent rapidement réalité. C’est pas un drame, tout de même ! dit-il en réaction à la mine consternée de Derek. Celui-ci marqua son désaccord en le fusillant du regard. Guère impressionné, Mark se pencha pour retirer ses chaussures. Et comment vous en êtes arrivés à parler de ça ? se renseigna-t-il. Elle t’a dit de but en blanc qu’elle voulait un môme ?

    Oui… enfin, non, pas vraiment. On était chez moi et Naomi a eu un problème, expliqua Derek. J’ai dû l’accoucher sur place et…

    Mark eut un léger sursaut. Evidemment, il connaissait très bien Naomi et Bill pour avoir passé, chez Derek, quelques soirées en leur compagnie dont il gardait un excellent souvenir. Il n'attendit pas que son ami ait terminé sa phrase pour lui demander des nouvelles de la jeune femme. Ah merde ! Et ça va ?

    Oui, oui, ils vont bien. Elle a eu un garçon, précisa Derek avant de poursuivre son récit, sans laisser à Mark la possibilité de poser plus de questions. Meredith était là et évidemment, elle a assisté à la naissance.

    Et ça lui a donné des idées, déduisit Mark en souriant.

    Derek secoua la tête avec un air sombre. Elle n'a pas attendu ça pour en avoir. Apparemment, elle avait déjà réfléchi au sujet bien avant.

    Ça t’étonne ? se moqua Mark. Eh bien, finalement, t’es pas très futé comme mec ! Il ignora le regard mauvais que lui lança Derek. Parce que, en général, quand tu tombes sur une nana qui est restée vierge jusqu’à l’âge de vingt ans dans le but de se réserver pour l’homme de sa vie, si tu es un tant soit peu malin, tu devines ce qui va suivre, proféra-t-il d’un ton un rien condescendant. Mariage, enfants, la totale, quoi ! Il émit un petit rire moqueur. T’es foutu, mon gars ! Ou tu y passes ou ça casse.

    Derek réalisa que son meilleur ami était bien plus clairvoyant que lui. Jusqu’à ce qu’elle le lui dise clairement, jamais au grand jamais il n’avait même pensé que Meredith désirait avoir des enfants. Il avait cru qu’elle voulait seulement la même chose que lui, qu’ils soient ensemble tout simplement. Il n’avait pas imaginé que cela ne lui suffirait pas, qu’elle attendait plus de la vie et de lui. Pourtant, maintenant que Mark le lui avait fait remarquer, cela lui semblait tellement évident. De nos jours, quelle jeune fille décidait de son propre chef, sans aucune considération d’ordre religieux, de rester pure jusqu’à ce qu’elle rencontre celui qu’elle pensait être l’homme de sa vie ? Sans nul doute, une jeune fille qui croyait en certaines valeurs et qui considérerait sa vie comme non accomplie si elle ne fondait pas une famille. Une jeune fille intègre qui n’accepterait jamais, même par amour, de renoncer à ses rêves et qui ne pourrait plus aimer celui qui voudrait les lui faire abandonner. Je ne peux pas vivre sans elle, murmura-t-il. Autant mourir tout de suite.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Dimanche 23 Février à 19:55

    Derek, c'est tout de même un peu une drama queen smile Qui parle de mourir ! S'il veut rester avec Meredith il doit juste surmonter ses traumatismes pour pouvoir fonder une famille avec elle

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :