• CHAPITRE 1088

    Meredith lâcha la main de Derek pour prendre un panier et elle commença à déambuler entre les rayons, les yeux brillants de curiosité et d’envie. Elle avait la sensation de partir à la découverte d’un pays inconnu. Imaginez un supermarché où seraient réunis un primeur, un boucher, un charcutier, un poissonnier, un fromager, un crémier, un caviste, un traiteur, où tout est joliment agencé et où les employés sont souriants et semblent très serviables. Avec sa superficie, ses allées larges, ses caddys, ses nombreux escalators, des vendeurs dans chaque rayon, plusieurs caisses, Whole Foods était aux antipodes de la petite épicerie tenue par la vieille Marge où Anne Grey avait coutume de faire ses courses. Même la musique est sympa, se dit Meredith avant de s'arrêter quelques secondes pour observer un homme dont le travail consistait à empiler des avocats en une pyramide.

    PujqRH.jpg

    Un peu plus loin, un jeune garçon faisait tournoyer de la pâte à pizza dans les airs tandis qu'un de ses camarades en garnissait une autre de sauce tomate et d’autres ingrédients tous plus alléchants les uns que les autres. En face, un immense rayon crèmerie proposait un assortiment de fromages européens dont Meredith ignorait l’existence. A deux mètres de là, la poissonnerie dont le choix dépassait largement celui qu'on trouvait habituellement au Walmart, impressionna fortement la jeune fille. La comparaison s'imposa à nouveau à elle quand elle se retrouva devant la boucherie où la viande, tout aussi appétissante et variée, ne ressemblait en rien à celle, sous vide, que sa mère achetait habituellement. Quant à l’espace pâtisserie, il était le symbole de la tentation avec tous ses cupcakes, gâteaux au chocolat, muffins, pudding au riz et autres desserts. Meredith se retourna vers son compagnon qui la suivait en souriant, ravi de voir toutes ces expressions qui illuminaient son visage. Une fois de plus, il avait l’impression d’être en compagnie d’une petite fille qui découvrait ses cadeaux au pied du sapin, un matin de Noël. Ça donne trop envie de tout acheter ! lui dit-elle.

    Eh bien, ne te prive pas !

    Elle secoua la tête avec une mine triste. Non, ce ne serait pas raisonnable. Dépêchons-nous d’acheter ce qu’il nous faut et de rentrer. Je meurs de faim, rappela-t-elle en posant la main sur son ventre qu’elle entendait gargouiller.

    Tu sais, on peut manger ici, si tu veux.

    Elle posa un regard interloqué sur Derek. C’est vrai ? Il opina de la tête. Alors pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt ? lui reprocha-t-elle.

    Euh… parce que tu as dit que tu voulais cuisiner et que tu ne voulais plus qu’on mange ce qui vient du traiteur, répliqua-t-il pour sa défense.

    Ouais eh ben, j’ai trop faim. On n’a plus rien mangé depuis hier soir, Derek, se plaignit Meredith. Je ne pourrais pas attendre une heure de plus, surtout pas ici. Elle regarda autour d’elle avec un air désespéré. En riant, son compagnon la prit par la main pour la conduire devant un imposant buffet de salades. Dans le prolongement, il y avait un second comptoir, tout aussi grand, présentant un vaste choix de plats préparés : viandes, légumes et une quantité surprenante de spécialités étrangères, notamment de la paella, des lasagnes et des sushis. Bref, il y avait plus que l’embarras du choix. 

    1Hff7s.jpg

    7,99$ la livre pour le salad bar, murmura Meredith à l’oreille de Derek, pour ne pas être entendue par les employés du magasin. C’est pas donné.

    Arrête de t’inquiéter pour ça, la gourmanda-t-il gentiment. Et choisis ce que tu veux manger.

    Elle longea lentement les comptoirs afin de voir tous les plats qui lui étaient proposés. C’est dingue, chuchota-t-elle encore. Il y a une étiquette sur chaque plat qui renseigne tous les ingrédients.

    Oui, ils font ça pour prévenir les gens qui ont des allergies. Derek croisa le regard impatient de l’employée qui attendait de pouvoir les servir. Alors, qu'est-ce qui te fait envie ? demanda-t-il à son amie.  

    Tout ! Elle jeta un regard gêné à la jeune femme qui se trouvait de l’autre côté du comptoir. Je ne sais pas quoi choisir. Tout a l’air tellement bon. Elle tira légèrement sur la manche de la chemise de Derek. Vas-y, toi, commence. Ça me donnera le temps de réfléchir.

    L’employée du magasin saisit une barquette et, sur les indications du chirurgien, la remplit de filets de poulet grillé, de chou-fleur au curry et de taboulé. Après bien des hésitations, Meredith opta pour du poulet au parmesan, du riz grillé aux légumes et de la purée d'épinard. Tu veux un dessert ? proposa Derek une fois qu’ils eurent reçu leurs plats.

    Meredith se retourna pour jeter un regard gourmand en direction du rayon pâtisserie avant de hocher la tête. Non, pas maintenant. Elle fit deux pas avant de s’arrêter. Mais tout à l’heure, on ira en choisir un pour ce soir, si tu veux bien. Derek acquiesça avec un grand sourire. Même s’il lui avait souvent fait la leçon sur l’importance de la diététique, il appréciait le fait qu’elle ne soit pas comme toutes ces filles qui étaient obsédées par leur apparence au point de renoncer à la bonne chère. Après avoir pris une boisson, ils allèrent rejoindre les gens qui faisaient la file devant les caisses. Meredith s’abstint de tout commentaire lorsque la caissière réclama un peu plus de trente dollars à Derek. Elle commençait à réaliser, et également à accepter, qu’en étant la compagne de ce dernier, elle accédait à un monde où l’argent ne représentait plus un problème et qu’au contraire, il allait lui permettre d’expérimenter un tas de choses qui, jusqu’à présent, lui avaient été interdites. Certes, faire ses courses dans le temple de la nourriture bio n’avait rien de si extraordinaire mais, pour Meredith, c’était le symbole de cette nouvelle vie qui s’ouvrait à elle et elle trouvait ça terriblement excitant. C’est donc avec empressement qu’elle suivit son amoureux jusqu’à l’escalator qui menait au premier étage.


  • Commentaires

    1
    Butterfly
    Vendredi 17 Janvier à 09:54

    Très contente de retrouver cette histoire avec en plus des photos qui sont très alléchantes smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :